Bourse-Vivendi profite d'un premier trimestre meilleur que prévu

mardi 15 mai 2012 11h29
 

PARIS, 15 mai (Reuters) - L'action Vivendi est en tête des hausses de l'indice CAC 40 mardi matin à Paris, le marché saluant des résultats du premier trimestre supérieurs aux attentes et la résistance de la marge de SFR malgré la percée du trublion Free mobile.

En dépit de la perte de 620.000 clients dans la téléphonie mobile, l'opérateur est parvenu à limiter le recul de son résultat opérationnel à -0,9% sur les trois premiers mois de l'année, selon les résultats publiés lundi soir par sa maison mère. (voir )

A 11h15, l'action Vivendi gagne 3,1% à 12,815 euros, tandis que le CAC 40 et l'indice sectoriel européen des médias prennent tous deux 0,8%.

Depuis le début de l'année, le titre Vivendi perd 21,4%, à comparer à une baisse de 4,8% de l'indice sectoriel des télécoms européens et à une hausse de 0,8% de l'indice des médias.

"SFR a bénéficié de la base de comparaison avec un T1 2011 très modeste et des premiers bénéfices de réductions de coûts", soulignent les analystes d'Exane BNP Paribas dans une note.

Le premier trimestre de l'an dernier avait été marqué par un changement de taxation sur certains contrats télécoms, qui ont libéré des clients de leurs obligations contractuelles et suscité des turbulences dans le secteur.

"Mais la baisse du chiffre d'affaires devrait s'accélérer avec les baisses de prix", préviennent les analystes d'Exane, en soulignant que SFR a maintenu sa prévision d'une baisse de 12% à 15% de son Ebita sur l'ensemble de l'année.

Free mobile, filiale d'Iliad, a conquis 2,6 millions d'abonnés depuis son lancement début janvier, se taillant une part de marché de 3,7% en trois mois à peine, selon les chiffres publiés mardi par sa maison mère Iliad.

Lors de la conférence téléphonique qui a suivi la publication des résultats de Vivendi, le directeur financier Philippe Capron a prévenu que la remise à plat des tarifs provoquée par le succès des offres à bas coûts du nouvel entrant pénaliserait SFR au cours des mois à venir.   Suite...