Icade-Recul de 3% du CA au T1, baisse de 8% de la promotion

lundi 14 mai 2012 18h54
 

PARIS, 14 mai (Reuters) - Icade a fait état lundi d'une baisse de 3% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, son pôle "promotion" ayant notamment pâti d'une politique plus exigeante en matière de pré-commercialisation et d'une baisse de 43% du nombre de lots mis en chantier.

A fin mars, le chiffre d'affaires de la société foncière, détenue à près de 55% par la CDC, ressort à 343,5 millions d'euros, contre 354,6 millions un an plus tôt, la hausse de 12% du pôle Foncière n'ayant pas permis de compenser le recul de 8% de la promotion.

Sur l'exercice 2012, Icade a rappelé qu'elle allait comme prévu enregistrer le départ de son mono-locataire de la tour Scor située à La Défense.

"Ce départ représente une perte de loyer annuelle de 13,7 millions d'euros qui n'interviendra qu'à partir de 2013. Les équipes d'asset management d'Icade travaillent activement pour re-commercialiser la tour à partir de janvier 2013", assure la foncière dans son communiqué.

A fin mars, le montant des investissements d'Icade s'élèvent à 57,2 millions d'euros, dont 37,6 millions d'euros liés à la restructuration de la Tour EQHO à La Défense.

S'agissant de l'opération de rapprochement avec Silic , Icade a souligné que des recours en annulation de la décision de conformité de l'Autorité des marchés financiers (AMF) du 24 avril ayant été déposés devant la Cour d'appel de Paris, le nouveau calendrier de l'offre dépendrait du calendrier de procédure qui sera fixé par la Cour d'appel de Paris.

La société SMA Vie BTP et l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) ont respectivement, les 3 et 4 mai, déposé devant la Cour d'appel de Paris un recours en annulation du feu vert de l'AMF au projet de fusion des deux sociétés immobilières.

Avant cette publication trimestrielle, l'action Icade a terminé en repli de 2,97% à 60,50 euros, ramenant la capitalisation Boursière du groupe à 3,145 milliards d'euros. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Pascale Denis)