11 mai 2012 / 14:28 / dans 5 ans

France-SFR prévoit des suppressions d'emplois, selon des syndicats

* Plus de 500 emplois pourraient être supprimés-CFDT

* SFR nie avoir présenté un plan de sauvegarde de l‘emploi

* Un projet d‘adaptation des structures toujours à l’étude-SFR

* Vivendi publiera ses résultats lundi

PARIS, 11 mai (Reuters) - La direction de l‘opérateur SFR a fait savoir aux syndicats qu‘elle prévoyait de mettre en place un plan de sauvegarde de l‘emploi en vue de réduire ses effectifs, déclarent vendredi deux organisations du personnel.

La filiale de Vivendi a indiqué de son côté qu‘aucun plan n‘avait été annoncé et qu‘elle était toujours en réflexion sur l’évolution de son organisation.

Déstabilisé par l‘arrivée de Free sur le marché français de la téléphonie mobile, l‘opérateur cherche à réduire ses coûts pour faire face à la baisse de 12% à 15% de son résultat opérationnel attendue en 2012.

“La direction de SFR vient d‘annoncer aux organisations syndicales qu‘elle mettrait en place un plan de sauvegarde de l‘emploi d‘ici la fin de l‘année 2012”, indique la CFDT dans un communiqué, évaluant à plus de 500 le nombre d‘emplois susceptibles d’être supprimés.

L‘organisation syndicale rappelle que les discussions entamées depuis février entre la direction et les syndicats s’étaient orientées jusqu’à récemment vers des solutions permettant de préserver au maximum les emplois.

“La semaine dernière, (ils) nous (ont) rencontrés en tête à tête pour nous dire qu‘ils changeaient d‘avis et que ce serait un plan de sauvegarde de l‘emploi”, a déclaré à Reuters Olivier Lelong, délégué syndical central de la CFDT.

“C‘est en rupture totale de ce que nous discutions depuis février”, a-t-il ajouté, en précisant qu‘aucune annonce officielle n‘avait été faite à ce sujet par l‘entreprise.

La CGT a également été informée par la direction de la préparation d‘un plan de sauvegarde de l‘emploi dont l‘impact en terme de réduction d‘effectifs n‘a pas été précisé, a indiqué à Reuters Damien Bornerand, délégué central de la CGT.

L‘agence de presse Bloomberg rapporte pour sa part que le deuxième opérateur français de téléphonie mobile a l‘intention de réduire ses coûts de 450 millions d‘euros cette année par le biais de suppressions d‘emplois, d‘une baisse des budgets marketing et de la renégociation de contrats avec des centres d‘appel.

“Il n‘a pas été présenté un PSE aux organisations syndicales”, a déclaré un porte-parole de SFR.

“Contrairement aux informations parues en presse ce jour, SFR n‘a pas présenté aux organisations représentatives du personnel de projet d‘adaptation des structures de l‘entreprise - aujourd‘hui à l’étude - au nouveau contexte du secteur des telecoms”, ajoute l‘opérateur.

SFR DÉVOILERA SES CHIFFRES DU T1 LUNDI

Experts et observateurs ont dit s‘attendre à une avalanche de restructurations après les élections présidentielles et législatives en France, notamment dans le secteur des télécoms. (voir et )

SFR, qui a subi 200.000 pertes d‘abonnés sur les deux premiers mois de l‘année, a d‘ores et déjà mis en oeuvre une série de mesures d‘urgence visant à réduire ses coûts dans l‘attente de la mise au point d‘un plan de réorganisation plus vaste de l‘entreprise, selon un document obtenu fin mars par Reuters.

A 16h20, l‘action Vivendi cède 2,84% à 12,67 euros, signant la deuxième plus forte baisse du CAC 40 qui recule de 0,4% dans le même temps.

Depuis le début de l‘année, elle dégringole de 22,8%, plombée par les difficultés de sa filiale, qui contribue à hauteur d‘environ 40% de son résultat opérationnel.

L‘ancien directeur financier de France Télécom Michel Combes doit prendre la tête de l‘opérateur début août avec pour mission de reprendre en main la société dans un marché chamboulé par le lancement des offres à prix coup de poing de Free mobile en début d‘année.

France Télécom, a livré un premier état des lieux la semaine dernière, en faisant état de 615.000 pertes d‘abonnés sur le premier trimestre. Son accord d‘itinérance conclu avec Free mobile et sa riposte commerciale lui ont toutefois permis de limiter l‘impact sur ses revenus.

La maison mère de SFR publiera quant à elle ses résultats de début d‘année lundi après la clôture de la Bourse et Bouygues , maison-mère de Bouygues Telecom, le jour suivant.

Selon des chiffres publié par l‘Arcep, les ventes de cartes SIM tout comme celui des résiliations ont fortement augmenté au premier trimestre, pour atteindre respectivement 7,8 millions et 6,9 millions. (Gwénaëlle Barzic avec Leila Abboud, édité par Gilles Gullaume)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below