May 11, 2012 / 7:54 AM / 5 years ago

LEAD 2-CNP-La baisse de l'épargne continue, l'incertitude aussi

4 MINUTES DE LECTURE

* Baisse de 12,9% du CA au T1 à E7,028 mds

* CNP constate un attentisme du marché lié aux élections en France

* Le titre perd 2,6% et sous-performe le secteur (-1,2% (Actualisé avec commentaire d'analystes)

PARIS, 11 mai (Reuters) - CNP Assurances a annoncé vendredi que la baisse des marchés de l'épargne en Europe avait continué de peser sur son chiffre d'affaires au premier trimestre alors que le changement de gouvernement en France entretient l'incertitude sur la fiscalité de l'assurance vie.

Le chiffre d'affaires de l'assureur a baissé de 12,9% durant les trois premiers mois de l'année, à 7,028 milliards d'euros.

L'action CNP Assurances signait vendredi à la mi-journée un retrait plus marqué que celui du secteur: à 12h46, le titre perdait 2,6% à 9,70 euros alors que l'indice européen limitait ses pertes à 1,2%.

"Il y a un certain attentisme lié à la structure de la fiscalité et de l'épargne en général", a déclaré lors d'une conférence téléphonique le directeur financier du groupe, Antoine Lissowski.

Il a expliqué qu'il était ardu d'évaluer l'impact qu'aurait le doublement du plafond du Livret A prévu par le président élu François Hollande sur l'appétit des français pour l'assurance vie.

Celle-ci souffre actuellement de la concurrence des banques, qui cherchent à attirer les clients et leurs dépôts avec des comptes d'épargne attractifs.

La persistance de taux d'intérêt bas rend aussi les produits d'assurance vie classiques peu attractifs en terme de rendement.

Malgré une activité en retrait, CNP Assurances a réussi à dégager au premier trimestre un résultat net en progression de 1,8% à 275 millions d'euros grâce à une amélioration des marchés financiers.

"C'est 20% de plus que notre estimation", constatent les analystes de Barclays dans une note, ajoutant que cette bonne surprise devrait avoir un impact favorable vu la valorisation de l'assureur comparé à ses pairs.

CNP a profité de l'embellie sur les marchés pour poursuivre son programme de cessions d'actifs risqués, notamment en Italie et en Espagne.

"Les meilleures conditions de marché sur le premier trimestre nous ont permis d'enregistrer une hausse de notre bénéfice tout en poursuivant activement notre stratégie de cession d'actifs risqués", a résumé le directeur général, Gilles Benoist, dans un communiqué.

Antoine Lissowski a précisé que son groupe ne détenait plus à ce jour de dette souveraine grecque et qu'il avait réduit son exposition aux marchés actions.

Le directeur financier n'a pas souhaité faire de commentaire sur le remplacement prévu de Gilles Benoist.

CNP a reporté son assemblée générale du 7 au 29 juin, soit après les élections législatives.

A cette date un nouveau patron de la Caisse des dépôts (CDC), l'actionnaire majoritaire de CNP, devrait avoir été nommé.

Directeur général de la CDC jusqu'en début mars, Augustin de Romanet a fait acte de candidature à la succession de Gilles Benoist au poste de directeur général de CNP. (Julien Ponthus et Cyril Altmeyer, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below