Les ventes et les bénéfices du canadien Bombardier en chute au T1

jeudi 10 mai 2012 16h37
 

TORONTO, 10 mai (Reuters) - Le constructeur canadien Bombardier a annoncé jeudi une forte baisse de ses ventes et bénéfices au cours du premier trimestre 2012, en raison d'une diminution des livraisons d'avions et de l'achèvement de plusieurs grosses commandes ferroviaires.

Bombardier est le premier constructeur de trains au monde, le troisième constructeur aéronautique et le principal concurrent du français Alstom.

Le groupe basé à Montréal, qui avait prévenu en mars que les livraisons d'avions chuteraient en 2012, a vu ses revenus baisser de 25%, à 3,5 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros), au cours des trois premiers mois de 2012.

Son bénéfice s'est replié de 14% à 190 millions de dollars (146 millions d'euros), contre 220 millions de dollars (170 millions d'euros) l'an dernier à la même époque.

Le constructeur a cependant précisé qu'il disposait d'un carnet de commandes solide, soulignant que les commandes d'avions avaient repris.

"A première vue, c'est un début d'année décevant, mais cela semble surtout lié à des questions de calendrier", selon Fadi Chamoun, analyste chez BMO Capital Markets.

L'action Bombardier était en baisse de 1,63% à 3,63 dollars canadiens, jeudi à 14h30 GMT alors que la Bourse de Toronto avançait de 0,76%. (Susan Taylor, Julien Dury pour le service français, Benoît Van Overstraeten)