ACS aura du mal à atteindre son objectif de dette nette

mardi 8 mai 2012 14h55
 

FRANCFORT/MADRID, 8 mai (Reuters) - ACS a annoncé mardi une hausse de 73% de son bénéfice brut au premier trimestre, à 664 millions d'euros, grâce à la consolidation des résultats de sa filiale allemande Hochtief mais la hausse de la dette implique que le groupe de BTP devra vendre davantage d'actifs, disent des analystes.

Le directeur général Florentino Perez veut ramener la dette nette à moins de trois fois l'excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda). Toutefois, la dette a atteint 10,5 milliards d'euros fin mars contre 9,3 milliards fin 2011.

Florentino Perez est revenu en avril sur sa stratégie d'augmenter la participation dans la société de services aux collectivités Iberdrola et a au contraire commencé à l'alléger pour diminuer le passif d'ACS.

La cession d'actifs non stratégiques se poursuivra, avait-il dit, après la vente d'une participation de 10% dans le gestionnaire autouroutier Abertis.

Les résultats décevants d'Hochtief, dont ACS détient 54% du capital, compliquent également la situation financière du groupe espagnol. Hochtief a dû par deux fois revoir à la baisse ses objectifs pour cette année, en raison des résultats en demi-teinte de sa filiale australienne Leighton.

"Nous pensons que cette dette est trop élevée et doit revenir à une fois, une fois et demie l'Ebitda pour normaliser la situation financière", commente Jose Ocina, analyste de N+1 Equities.

Les prévisions d'analystes rassemblées par Thomson Reuters StarMine, laissent prévoir une dette nette de 9,2 milliards d'euros en fin d'année, qui représenterait 3,4 fois un Ebitda de 2,7 milliards d'euros.

Le bénéfice net d'ACS a crû de 1,3% à 207 millions d'euros. Les analytes interrogés par Reuters anticipaient un Ebitda de 663 millions et un bénéfice net de 215 millions.

L'action ACS perd 4% à 13,68 euros dans l'après-midi. L'indice européen du BTP cède 1% dans le même temps. Hochtief gagne 1,5% et Leighton a fini en recul de 1,2%. (Peter Dinkloh et Tracy Rucinski, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)