Deutsche Post-T1 meilleur que prévu, pas de cotation à l'étranger

mardi 8 mai 2012 08h53
 

FRANCFORT, 8 mai (Reuters) - Deustche Post a fait état mardi de résultats trimestriels meilleurs que prévu et a confirmé ses prévisions annuelles, arguant d'une forte activité pour ses livraisons rapides et sa chaîne d'approvisionnement en Asie.

Le groupe allemand a également indiqué qu'il n'avait pas, pour le moment, l'intention de se coter en Bourse en dehors de l'Allemagne. Deutsche Post tient mercredi son assemblée générale où il compte demander l'autorisation à ses actionnaires d'utiliser de nouvelles actions pour se coter en Bourse à l'étranger.

"C'est juste une question de flexibilité, de sorte que nous ayons la possibilité d'être coté hors de l'Allemagne si nous avons le désir de le faire dans l'avenir", a déclaré le directeur financier, Larry Rosen.

Pour les trois premiers mois de l'année, le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) a progressé de 9,9% à 691 millions d'euros

Les analystes interrogés par Reuters attendaient pour leur part un résultat d'exploitation de 656 millions d'euros.

Le numéro un européen du courrier et de la messagerie a souligné qu'il voyait toujours un bénéfice d'exploitation pour 2012 compris entre 2,5 et 2,6 millions d'euros, à comparer à 2,44 millions l'an dernier, porté par une progression de ses ventes.

"Même confronté à un climat économique incertain, en particulier dans les économies occidentales, nous croyons que le groupe va continuer à connaître une dynamique de résultats positifs", a noté Deutsche Post dans un communiqué, ajoutant qu'il voyait cette tendance positive se poursuivre en 2013.

Au premier trimestre, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 4,3% à 13,4 milliards d'euros, dopé par le bond de 12% des ventes dans la région Asie-Pacifique.

Le bénéfice net a atteint 533 millions d'euros, soit bien mieux que les 519 millions d'euros attendus par les analystes.

Ces résultats solides tranchent avec ceux de ses rivaux UPS et TNT Express qui ont tous deux publiés le mois dernier des performances trimestrielles décevantes. (Maria Sheahan, Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)