Wendel-Croissance organique de 6,4% au T1, réduction de la dette

vendredi 4 mai 2012 19h52
 

PARIS, 4 mai (Reuters) - Wendel a fait état vendredi d'une croissance organique de 6,4% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, tout en annonçant un recul de sa dette.

La société d'investissement, dont le chiffre d'affaires ressort à 1,517 milliard d'euros sur les trois mois à fin mars, détient notamment 50,93% de Bureau Veritas, 17,1% de Saint-Gobain et 5,84% de Legrand ainsi que des participations dans des sociétés non cotées comme Materis.

La dette brute de Wendel a diminué de 363 millions d'euros depuis le début de l'année, grâce au rachat d'obligations pour 53,4 millions d'euros ainsi qu'aux remboursements anticipés de 250 millions d'euros de crédit syndiqué fin mars et de 60 millions d'euros de dette avec appels de marge d'échéance novembre 2014.

Au 31 décembre 2011, la dette financière nette ajustée (dette financière nette après instruments de couverture) de Wendel s'élevait à 983,9 millions d'euros.

"Les efforts de rationalisation de la structure financière de Wendel depuis 2009 ont été reconnus par Standard & Poor's qui a remonté la notation du groupe à "BB", perspective stable, contre "BB-" , perspective négative auparavant", souligne dans un communiqué Frédéric Lemoine, président du directoire de la holding.

"La finalisation de la cession de Deutsch à TE Connectivity le 3 avril dernier va permettre à Wendel de saisir de nouvelles opportunités d'investissement tout en continuant à améliorer sa structure financière", ajoute-t-il.

Cette opération s'est réalisée sur la base d'une valeur d'entreprise d'environ 2,1 milliards de dollars, le produit net de la cession s'élevant pour Wendel à 959 millions d'euros.

Au premier trimestre, l'activité de Wendel a notamment profité de la hausse de 12% du chiffre d'affaires de Bureau Veritas, à 868,3 millions d'euros, portée par une croissance organique solide et à plusieurs acquisitions qui lui ont permis d'atteindre en trois mois ses objectifs de croissance externe pour l'ensemble de l'année. (voir ) (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Benoît Van Overstraeten)