CFAO-CA en hausse de 15,2% au T1 à E834,4 millions

jeudi 3 mai 2012 18h41
 

PARIS, 3 mai (Reuters) - CFAO a annoncé jeudi une hausse de 15,2% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, portée par la croissance des marchés africains.

Le groupe spécialisé dans la distribution automobile et pharmaceutique en Afrique a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 834,4 millions d'euros, en hausse de 11,8% à périmètre et changes constants.

Hors Côte d'Ivoire, où ses activités avaient été fortement perturbées par les troubles politiques l'an dernier, la croissance du CA ressort à 12,1% (+8,7% en données comparables).

"Les ventes du premier trimestre 2012 dans ce pays sont désormais en nette hausse par rapport à celles du premier trimestre 2010 avant la crise, et atteignent 47,6 millions d'euros", précise le groupe dans un communiqué.

Il ajoute que les récents événements au Mali affectent également ses activités mais précise que ce pays n'a représenté que 2,5% de son chiffre d'affaires l'an dernier.

La croissance des ventes du groupe reste portée par l'activité automobile (60% du CA), dont la croissance a atteint 16,8% sur les trois premiers mois de l'exercice. Elle ressort à 8,7% pour la branche pharmaceutique et 23,4% pour les autres activités.

"Les performances du premier trimestre sont satisfaisantes et en ligne avec nos objectifs. A nouveau, toutes les activités et toutes les zones géographiques dans lesquelles le groupe opère sont en croissance", déclare dans le communiqué le président du directoire, Richard Bielle.

Le groupe n'avait pas dévoilé d'objectifs chiffrés pour 2012 lors de la présentation de ses résultats fin février, se contentant de souligner que le continent africain offrait des perspectives de croissance parmi les plus élevées du monde. (voir )

En Bourse, l'action CFAO a terminé jeudi à 34,38 euros. Elle affiche une hausse de 29,5% depuis le début de l'année après un recul de 19,6% en 2011. Le groupe, introduit en Bourse en 2009, est valorisé 2,1 milliards d'euros. (Marc Angrand, édité par Gilles Guillaume)