1 mai 2012 / 10:40 / il y a 5 ans

LEAD 1-BP - La marée noire de 2010 continue de peser sur les comptes

* Bénéfice du T1 inférieur aux attentes

* La production devrait encore baisser

* Le titre perd plus de 3% (Actualisé avec cours de Bourse)

LONDRES, 1er mai (Reuters) - BP a fait état mardi d'une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice au premier trimestre, et ce malgré une hausse des cours du brut sur la période, la production du géant pétrolier britannique ayant baissé après que ce dernier a été contraint de céder des actifs pour couvrir les coûts liés à la gigantesque marée noire de 2010.

En outre, le groupe a ajouté que cette production allait continuer de baisser au deuxième trimestre après sa décision de céder un certain nombre de champs arrivé à maturité dans le golfe du Mexique.

A la suite de ces annonces, l'action BP perdait 3,38% à 429,99 pence alors que le Footsie 100 de la Bourse de Londres, la seule ouverte en Europe en ce 1er mai, gagnait 0,21%.

"Il y a peu de choses dans ces chiffres donnant envie d'acheter", a souligné Nomura dans une note à ses clients.

Ces éléments amènent surtout les analystes à s'interroger sur la pertinence du plan de redressement initié par le directeur général Bob Dudley, arrivé aux commandes après la marée noire.

BP a également dit qu'il devrait consacrer plus de sommes qu'initialement prévu au nettoyage de la marée noire d'avril 2010, même si cette hausse est compensée par un baisse du total représenté par les plaintes après des accords à l'amiable conclus avec des particuliers et des entreprises.

Le 20 avril 2010 la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon opérée par BP a explosé, accident qui a fait 11 morts et provoqué la plus grande marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

Le bénéfice net ajusté des coûts de remplacement de BP est ressorti à 4,93 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l'année, contre 5,61 milliards il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, tels la plus-value sur cession d'actifs, le résultat est de 4,80 milliards alors que neuf analystes interrogés par Reuters avaient anticipé 5,10 milliards.

Le cours du Brent s'est établi en moyenne à 118,60 dollars le baril sur le premier trimestre contre 105,43 dollars il y a un an.

Du fait de la hausse des cours du brut, Royal Dutch Shell a annoncé la semaine dernière une hausse de 16% de son bénéfice net ajusté. (voir ) (Tom Bergin, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below