March 14, 2012 / 12:29 AM / 5 years ago

LEAD 2-USA-Les banques ont en majorité réussi les stress tests

4 MINUTES DE LECTURE

* 15 banques sur les 19 grandes banques bien capitalisées

* Citi, Ally, SunTrust, MetLife ont échoué

* Des banques pourront relever leur dividende, racheter des actions

* Publication anticipée des tests à cause de JP Morgan (Actualisé avec détails, JP Morgan)

par Jonathan Stempel

WASHINGTON, 13 mars (Reuters) - La majorité des grandes banques américaines ont réussi les tests de résistance annuels et continuent d'avoir les fonds propres requis malgré les simulations de pertes importantes qui surviendraient dans un scénario économiquement très défavorable, a annoncé mardi la Réserve fédérale des Etats-Unis.

La Fed précise que 15 des 19 principales banques américaines auraient des résultats satisfaisants en terme de capitaux propres même si elle devaient souffrir d'un choc financier avec un taux de chômage monté à 13% de la population active, une chute de 50% des marchés boursiers et une baisse de 21% des prix du logement.

Les banques en tête sont : Bank of New York Mellon avec un ratio Tier One des fonds propres "durs" de 13,1% et State Street avec 12,5% et American Express avec 10,8%.

Parmi les gagnants figurent la banque JPMorgan, qui a surpris les marchés en annonçant dans l'après-midi que la Fed l'avait autorisée à relever son dividende et de racheter des actions.

L'information a soutenu les marchés boursiers en fin de séance et incité la Réserve fédérale à annoncer l'intégralité des résultats plus tôt que prévu. Ils devaient à l'origine être publié jeudi après la clôture des marchés.

Citigroup, Ally Financial et SunTrust sont les banques qui n'ont pas réussi les stress tests, avec des ratio Tier One de 4,9%, 4,4% et 4,8% respectivement. MetLife, principal assureur-vie des Etats-Unis, a aussi échoué aux tests. A 6% minimum, un de ses ratios de fonds propres est le plus faible de tous les établissements examinés.

L'échec de Citigroup, troisième banque du pays, a surpris.

La Fed utilise les stress tests pour donner aux marchés une idée de la santé du secteur bancaire. Elle utilise aussi les résultats des examens pour déterminer si les banques peuvent résister à d'importantes turbulences financières et conserver quand même un matelas de capital.

C'est sur cette base que la Fed donne ou non son autorisation à l'augmentation des dividendes et aux programmes de rachat d'actions. C'est ainsi que certaines banques ont obtenu d'augmenter leur coupon ou de racheter des actions. Il s'agit notamment, outre JPMorgan Chase, de Wells Fargo et de U.S. Bancorp.

"Le test n'avait pas pour but de créer des échecs mais de promouvoir la confiance dans le système et aider les plus forts à restituer du capital", commente Anton Schutz, gérants chez Mendon Capital à Rochester, dans l'Etat de New York.

La Fed a donné à JPMorgan la permission de relever son dividende trimestriel de cinq cents pour le porter à 30 cents et de racheter 12 milliards de dollars d'actions cette année. L'action a fini en hausse de plus de 7%.

Wells Fargo a été autorisée à relever son dividende trimestriel de 10 cents, pour le porter à 22 cents. U.S. Bancorp a eu l'autorisation pour une augmentation de 56% à 78 cents.

Voir aussi :

Communiqué sur les stress tests (en anglais)

BREAKINGVIEWS-Fed strikes right balance with latest stress test (Karey Wutkowski; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below