Tag Heuer, filiale de LVMH, vise E830 mlns de ventes en 2012

lundi 12 mars 2012 14h38
 

12 mars (Reuters) - Tag Heuer, la marque-phare de LVMH sur le segment de l'horlogerie, a enregistré une hausse à deux chiffres de ses ventes au premier trimestre et vise des ventes proche du milliard de francs suisses en 2012 (830 millions d'euros), a déclaré lundi son directeur général.

Dans un entretien accordé à Reuters à l'occasion du salon horloger de Bâle, Jean-Christophe Babin a dit avoir constaté une progression à deux chiffres de ses ventes au cours des deux premiers mois de l'année.

"Nous avons une bonne visibilité sur les commandes sur les deux à trois semaines et pensons que les ventes devraient continuer de progresser à ce rythme sur le mois de mars", a-t-il dit.

En début d'année, la majorité des experts en horlogerie, des fabricants aux analystes financiers, tablaient pourtant sur une décélération de la croissance après une envolée des ventes pour le secteur en 2011.

Certains analystes ont récemment révisé à la hausse leurs prévisions pour l'industrie horlogère, à l'image de Jon Cox, chez Kepler Capital Markets, qui a relevé ses estimations de 5 à 7% pour 2012.

En janvier les exportations horlogères suisses ont progressé de 15,5%, soutenues par la demande chinoise et américaine.

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue à Genève début mars, Nick Hayek, le directeur général du groupe Swatch avait également indiqué que les ventes de son groupe avaient connu une croissance à deux chiffres en janvier et février.

Jean-Christophe Babin a ajouté que Tag Heuer pourrait se rapprocher de la barre du milliard de francs suisses de chiffres d'affaires cette année, si Swatch ne réduit pas ses livraisons de plus de 15% en 2012 et si ses autres fournisseurs parviennent à tenir la cadence.

"Si les livraisons se matérialisent, nous n'aurons pas de mal à maintenir le rythme de croissance de l'année dernière", a-t-il encore indiqué.

En juin, la commission de la concurrence (Comco) a ouvert une enquête sur les livraisons de composants horlogers à la demande de Swatch, l'autorisant provisoirement à réduire les mouvements et d'assortiments fournis à des tiers pendant la durée de ses investigations. (voir )

En 2011, l'horlogerie est le segment qui a affiché la plus forte croissance au sein du groupe LVMH, avec une progression de ventes organiques de 23%. (Rédaction de Zurich, édité par Nicolas Delameff)