La Poste - La Grèce a pesé sur les résultats 2011-presse

mercredi 7 mars 2012 07h52
 

PARIS, 7 mars (Reuters) - Le résultat net de La Poste a reculé l'an dernier en raison de provisions de sa filiale La Banque postale sur son portefeuille d'obligations souveraines grecques, écrit mercredi Le Figaro.

La Banque postale a dû provisionner à hauteur de 72% son portefeuille d'obligations grecques, ce qui représente une charge exceptionnelle de 240 millions d'euros brut. Le résultat d'exploitation de La Poste ressort ainsi à 670 millions d'euros, contre 784 millions en 2010, précise le quotidien. En janvier, le président de La Poste Jean-Paul Bailly tablait sur 640 à 650 millions.

Le résultat net s'établit à 478 millions d'euros, contre 550 millions en 2010, toujours selon Le Figaro.

Hors provisions exceptionnelles, le résultat d'exploitation ressort à 931 millions, en progression à deux chiffres tout comme le résultat net, qui aurait été de 661 millions, ajoute le quotidien.

Le chiffre d'affaires annuel a augmenté de 1,9% (+1,2% à données comparables), à 21,3 milliards d'euros. Tous les métiers du groupe contribuent à cette hausse, y compris le courrier. Le métier historique, promis au déclin par l'essor d'internet, fait de la résistance, avec une petite hausse de 0,3% de son chiffre d'affaires, écrit Le Figaro.

Par ailleurs, selon le quotidien Les Echos, La Poste va ouvrir 2,99% de son capital à ses salariés.

Les résultats de La Poste doivent être publiés jeudi. (Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez)