CONSENSUS-EADS - Ebit attendu en hausse de 6,6% en 2011

mardi 6 mars 2012 17h02
 

 PARIS/ESSEN, Allemagne, 6 mars (Reuters) - EADS
. Résultats du quatrième trimestre et de l'exercice
2011. 	
 Date et heure de publication : le 8 mars à 7h00. Conférence
de presse à 8h30.	
 	
 Nombre d'analystes interrogés par Inquiry Financial Europe 	
AB : 10 (www.consensusestimates.com)   	
  Les estimations des analystes sont les suivantes (en 
millions d'euros) :	
 Quatrième trimestre 2011: 	
      Moyenne  Médiane   Plus    Plus    T4     Var.   	
                          haut    bas    2010    (%)  	
   	
- C.A.   15.456   15.369  16.322   14.846  14.198   8,9	
Airbus    9.389    9.386  10.208    8.744   8.371  12,2 	
- Ebit      	
publié*     427      462     567      262     447  -4,5     	
Bénéfice   	
net**       266      256     529     17.0     355  -25,1     	
	
 * Avant dépréciation du goodwill et exceptionnels	
 ** Après minoritaires   	
 	
        Moyenne   Médiane   Plus    Plus   Exercice    Var.  	
                            haut    bas     2010    (%)  	
   	
- C.A.     48.143    48.056  49.009   47.533    45.752      5,2	
Airbus     32.256    32.253  33.075   31.611    30.357      6,3 	
- Ebit     	
publié*     1.312     1.347   1.452    1.147     1.231      6,6 	
Bénéfice   	
net**         687       677     950      438       553     24,2 	
	
 Le tableau complet des estimations :    	
       	
 ACTIVITÉ :   	
 Groupe européen d'aérospatiale et de défense. Maison mère
d'Airbus, il possède aussi le constructeur d'hélicoptères
Eurocopter, le spécialiste du spatial Astrium et un pôle défense
et sécurité (Cassidian).    	
    	
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :    	
 Lors de la publication de ses résultats sur neuf mois en
novembre, EADS avait relevé sa prévision d'Ebit annuel avant
éléments non récurrents pour 2011 de 1,3 milliard à environ 1,45
milliard. Il avait également confirmé prévoir une nette
amélioration de l'Ebit en 2012 à la faveur d'une hausse des
volumes et d'une amélioration des prix et des performances
financières de l'A380. 	
 EADS avait aussi dit tabler sur une hausse d'un peu plus de
4% de son chiffre d'affaires en 2011 comparé aux 45,8 milliards
d'euros enregistrés en 2010.  	
 Le groupe avait en outre indiqué qu'il comptait dépasser
largement en 2011 son objectif de flux de trésorerie disponible
d'un milliard d'euros avant investissement en acquisitions.	
 Airbus avait de son côté indiqué à la mi-janvier anticiper
600-650 commandes brutes d'avions en 2012, après un record de
1.608 en 2011, et 570 livraisons - dont environ 30 très gros
porteurs A380 - contre 534 en 2011. 	
    	
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND :  	
 1 - A moins de trois mois de l'assemblée générale qui
avalisera un changement de direction à la tête du groupe, des
commentaires sur le regain de tension franco-allemand, après les
récentes déclarations de Berlin qui souhaite une répartition
équitable des activités d'Airbus des deux côtés du Rhin.
 	
 2 - Des indications sur l'utilisation de la trésorerie nette
du groupe, qui atteignait 11,4 milliards au 30 septembre 2011,
notamment concernant d'éventuelles acquisitions hors d'Europe.	
 3 - Un point sur l'avancée du programme du long courrier
A350 dont la mise en service a été repoussée de la fin 2013 au
premier semestre 2014 et qui est à l'origine d'une provision,
largement anticipée, de 200 millions d'euros annoncée en
novembre pour l'exercice 2011.	
 4 - Un point sur les microfissures ("criques") dans les
ailes de plusieurs A380 qui, selon la presse allemande,
pourraient coûter jusqu'à 100 millions d'euros à Airbus.
 	
	
 (Cyril Altmeyer et Maria Sheahan, édité par Jean-Michel Bélot)