LEAD 2-SALON-Les surcapacités, prochaine étape pour l'alliance PSA-GM

mercredi 7 mars 2012 00h12
 

* Les Européens doivent tirer les leçons des restructurations aux USA-PSA

* Le groupe français se donne deux ans pour résoudre ses surcapacités en Europe

* La C3 produite à Aulnay n'aura pas forcément de successeur

* Pour Opel, l'alliance avec PSA n'est qu'un outil supplémentaire en Europe (Actualisé avec citation de Renault et précisions)

par Gilles Guillaume

GENEVE, 6 mars (Reuters) - Les Européens devraient s'inspirer de la manière dont les constructeurs américains comme General Motors ont réduit leurs surcapacités aux Etats-Unis, a déclaré mardi le directeur industriel de PSA Peugeot Citroën, sans pour autant préciser comment le groupe français entendait résoudre un problème dont souffrent la plupart des généralistes du continent.

Le rapprochement entre PSA et GM annoncé la semaine dernière conduira dans un premier temps PSA à augmenter son capital d'un milliard d'euros, puis les deux partenaires à créer une coentreprise dans les achats afin de dégager des économies.

Mais pour la plupart des observateurs, c'est dans la réduction des surcapacités industrielles en Europe que pourrait résider le véritable potentiel de l'alliance, même si les deux groupes répètent que le problème sera traité séparément.

"Je crois que les Américains ont cette capacité, face à une situation, de travailler de manière à prendre des mesures rapides qui permettent d'assainir la situation. On en voit le résultat, aujourd'hui: on a General Motors qui est ambitieux", a déclaré Denis Martin à Reuters au salon de l'automobile de Genève.   Suite...