1 mars 2012 / 09:59 / dans 6 ans

LEAD 1-CGG Veritas-T4 inférieur aux attentes, amélioration en vue

* Ebit de $71 mlns au T4, contre 86,7 mlns attendus

* Perte nette de $13 mlns sur l‘ensemble de 2011

* Hausse attendue de 10% à 15% du CA en 2012

* L‘action baisse après une hausse de 28% en deux mois

PARIS, 1er mars (Reuters) - CGG Veritas a fait état jeudi d‘un net recul de son bénéfice d‘exploitation trimestriel et d‘une perte nette sur l‘ensemble de 2011, mais prévoit pour cette année une hausse de 10% à 15% de son chiffre d‘affaires et une amélioration marquée de sa rentabilité.

L‘action du groupe de services pétroliers reculait en Bourse en réaction aux résultats, inférieurs au consensus des estimations d‘analystes. Le titre abandonnait 0,95% à 22,97 euros à 10h54 alors que l‘indice SBF 120 prenait 0,25%.

CGG Veritas a réalisé au quatrième trimestre un résultat opérationnel (Ebit) avant coûts de restructuration et dépréciation de 71 millions de dollars (53 millions d‘euros), en baisse de 40% par rapport à la période correspondante de 2010.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un Ebit de 97,8 millions de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Sur l‘ensemble de 2011, le résultat opérationnel a néanmoins plus que doublé à 208 millions de dollars, contre 89 millions en 2010. Mais l‘exercice se solde par une perte nette de 13 millions en raison de charges financières exceptionnelles liées au refinancement de la dette.

Les analystes attendaient en moyenne pour 2011 un résultat net de 14,8 millions de dollars et un Ebit de 240 millions.

Le chiffre d‘affaires, lui, est resté inchangé au quatrième trimestre, à 905 millions de dollars, mais augmente de 9,5% sur l‘ensemble de 2011, à 3,18 milliards.

REPRISE PROGRESSIVE DES PRIX EN MARINE

CGG Veritas a vu ses résultats affectés l‘an dernier par les prix bas dans le secteur et par l‘impact du Printemps arabe et des perturbations continues de l‘activité dans le golfe du Mexique après la marée noire de 2010.

Son chiffre d‘affaires annuel a néanmoins progressé de 9,5%, à 3,18 milliards de dollars.

Pour 2012, “dans un contexte de prix du baril soutenu, les budgets d‘exploration et de production devraient à nouveau croître”, déclare le directeur général du groupe Jean-Georges Malcor, dans le communiqué de résultats.

Il ajoute s‘attendre à une poursuite de l’“excellent parcours” de Sercel, la filiale du groupe spécialisée dans la production de matériels géophysiques, et à une remontée progressive des prix dans l‘activité marine, orientés à la baisse l‘an dernier.

Sercel, qui génère plus d‘un tiers du chiffre d‘affaires total de CGG Veritas, affiche un taux de marge de 30% sur 2011 et même de 36% au quatrième trimestre, contre 6% pour l‘ensemble du groupe.

Celui-ci souligne que la mise en oeuvre du plan d‘amélioration des performances devrait se traduire cette année par un impact positif de 150 millions de dollars sur le résultat opérationnel par comparaison avec 2010.

“La confirmation de l‘impact positif du plan de modernisation de la flotte CGG sur 2011, qui va se poursuivre en 2012, et de la hausse des prix des navires sismiques va se traduire par un redressement sensible des résultats en 2012 et, selon nous, en 2013”, commente dans une note CM-CIC Securities, à l‘achat sur la valeur.

En Bourse, l‘action CGG Veritas affiche un rebond de près de 27% depuis le 1er janvier, après un recul de 20,4% en 2011. Au cours actuel, le groupe est valorisé près de 3,5 milliards d‘euros.

* Le communiqué :

link.reuters.com/wuj86s (Marc Angrand, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below