Suisse-EFG compte céder ses activités françaises

mercredi 29 février 2012 08h41
 

ZURICH, 29 février (Reuters) - EFG International compte accélérer sa restructuration après avoir annoncé mercredi des chiffres 2011 marqués par les charges de restructuration et autres provisions exceptionnelles.

Le groupe bancaire explique dans un communiqué qu'il est en pourparlers avec des acheteurs potentiels pour tout ou partie de ses activités en France.

EFG, qui a déjà fermé ses bureau de Manille et d'Abu Dhabi, a entamé une procédure de liquidation de sa filiale de conseil à Buenos Aires et étudie les possibilités concernant le bureau de Gibraltar. Le bureau de Dubaï sera fermé le 30 juin.

Sa filiale EFG Capital a de son côté fermé les portes de son bureau à New York fin janvier.

En outre, le groupe compte introduire en bourse sa filiale EFG Financial Products dans le courant de l'année, ce qui se traduira par une réduction de la participation à 20% contre 57% actuellement.

L'établissement rappelle que ses bureaux suisses de Sion et de Lugano ont déjà fermé leurs portes. Il a également vendu EFG Bank Denmark à SEB Wealth Management au début de l'année et cédé fin janvier SIF Swiss Investment Funds (SIF), sa filiale d'administration de fonds, à la branche suisse de Caceis, filiale de Crédit Agricole (voir ).

Les actifs sous gestion se sont repliés à 78,4 milliards de francs (65 milliards d'euros) en 2011, après 84,8 milliards l'année précédente. Les marchés attendaient 82,5 milliards (voir ).

Les afflux nets d'argent frais pour les activités poursuivies ont atteint 600 millions de francs, mais les sorties avoisinent 1,2 milliards en prenant en compte les activités non poursuivies.

Pour 2011, EFG Financial Products a accru ses revenus de près de 30% et a enregistré un résultat avant impôt de 17,6 millions de francs suisses. (Pascal Schmuck)