Gecina s'attend à un recul de ses résultats cette année

jeudi 23 février 2012 08h16
 

PARIS, 23 février (Reuters) - Gecina a annoncé jeudi tabler cette année sur un recul de son résultat récurrent net dans une proportion similaire à celle de 2011, en raison des incertitudes économiques persistantes liées à la crise de la dette souveraine dans la zone euro.

En 2011, le résultat récurrent net à reculé de 5,2% à 308,0 millions d'euros sur la base d'une hausse de 1,3% des revenus locatifs à périmètre constant (+0,6% pour les bureaux et +2,2% pour le résidentiel).

La visibilité pour 2012 reste limitée compte tenu de la crise des dettes souveraines, précise Gecina, soulignant que ce contexte devrait affecter les résultats des entreprises, qui poursuivront la rationalisation de leurs coûts immobiliers.

"Cependant, une offre maîtrisée dans le secteur des bureaux en région parisienne, une situation de pénurie dans le segment résidentiel à Paris et le caractère 'refuge' de l'immobilier représenteront des facteurs de soutien des loyers et des valeurs d'actifs", observe-t-il.

Gecina souligne qu'il poursuivra sa stratégie de rotations d'actifs et qu'il s'est fixé un objectif de 1,0 milliard d'euros de cessions en 2012, dont 300 millions d'actifs résidentiels, principalement par lots, en plus de la signature de promesses de vente sur 444 millions d'actifs résidentiels en bloc en janvier 2012.

Selon le groupe, ces ventes lui permettront de réduire encore son endettement (en baisse de 3% à 5.017 millions fin 2011) ou "de reconstituer une capacité d'investissement en fonction des opportunités".

Le ratio d'endettement (LTV) ressort à 42,6%, en baisse par rapport à fin 2010 (44,3%).

Le groupe précise que l'ensemble des échéances 2012 est couvert par des lignes de crédit non utilisées.

* Le communiqué de Gecina :

link.reuters.com/kyj76s (Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez)