23 février 2012 / 07:31 / dans 6 ans

LEAD 2-Safran compte sur des commandes record pour sa croissance

* Vise en 2012 une hausse d‘environ 10% duCA et de 20% du REX

* CA E11,736 mds (+9,1%) en 2011, REX +35% à E1,189 md

* Croissance moins forte qu‘attendu des services de rechange de moteurs civils

* Dividende en hausse à E0,62 euro contre E0,50 au titre de 2010

* Il y aurait des complémentarités avec Avio, pas d‘intérêt pour Volvo Aero (Actualisé avec conférence de presse, commentaire d‘analyste, cours)

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS, 23 février (Reuters) - Safran a annoncé jeudi prévoir une poursuite de la croissance de ses résultats en 2012 et au-delà, porté par les commandes record enregistrées l‘an dernier dans le sillage des constructeurs aéronautiques Airbus et Boeing.

L’équipementier pour l‘aéronautique, la défense et la sécurité vise pour 2012 une hausse de l‘ordre de 10% de son chiffre d‘affaires et d‘environ 20% de son résultat opérationnel courant, dont le cash flow libre devrait représenter environ un tiers.

“Malgré un contexte durablement i²instable, nous sommes confiants quant à la croissance de nos résultats en 2012 et au-delà, tout en poursuivant résolument nos investissements dans des technologies de pointe et des produits innovants sur le long terme”, déclare le PDG Jean-Paul Herteman, dans un communiqué.

L‘action perd 2,2% à 24,865 euros à 14h25, après un gain de plus de 7% enregistré depuis le 13 février.

“Les résultats en eux-mêmes sont bons sur 2011, c‘est juste qu‘il y a une flambée du taux d‘imposition un peu plus forte que ce qu‘on avait anticipé et qui sera maintenue sur les années à venir”, a noté Yan Derocles, analyste chez Oddo Securities, faisant référence au taux d‘imposition effectif de 31% en 2011 contre 25% en 2010.

L‘absence de commentaire sur un intérêt pour l’équipementier italien Avio pèse aussi sur le titre, a-t-il ajouté.

Jean-Paul Herteman a réaffirmé identifier des complémentarités avec Avio dans les domaines spatial et aéronautique.

“Si les propriétaires étaient décidés à vendre, c‘est quelque chose qu‘on regarderait mais avec une attention très serrée, en particulier sur le plan de la valeur”, a-t-il dit.

Une source proche du dossier avait déclaré à Reuters en janvier que Safran préparait une offre sur Avio.

Le quotidien italien MF avait écrit à l’époque que Safran, conseillé par la banque Mediobanca, était prêt à payer 3,2-3,3 milliards d‘euros pour Avio, contrôlé par le fonds de capital-investissement Cinven aux côtés de Finmeccanica qui détient 14%.

Jean-Paul Herteman a par ailleurs dit ne pas être intéressé par le suédois Volvo Aero.

“On n‘a pas identifié de synergies assez importantes pour aller plus loin”, a-t-il dit.

Le motoriste aéronautique allemand MTU Aero aurait renoncé de son coté à présenter une offre sur Volvo Aero, valorisé 800 millions d‘euros environ.

ESPOIRS LIÉS AU RAFALE

Safran a enregistré en 2011 une hausse de 60% de ses commandes à 21 milliards d‘euros, donnant un carnet de commandes record de 43 milliards d‘euros. Il inclut des récentes commandes fermes de ses moteurs CFM-56 - mais pas l‘activité liée aux pièces détachées, potentiellement porteuse - et les quelque 3.000 engrangées par son successeur, le Leap.

Le moteur Leap, produit comme le CFM-56 au sein de CFM International, sa coentreprise avec General Electric, a été sélectionné pour l‘A320neo et le 737MaX, versions remotorisées des monocouloirs d‘Airbus et de Boeing , ainsi que pour le C919 du chinois Comac.

Safran prévoit en 2012 une croissance voisine de 10% pour son activité de services de moteurs civils, semblable à sa prévision pour 2011 ajustée à la baisse en octobre dernier, mais qui n‘a pas été atteinte puisque la croissance est ressortie à 8,4% en dollars l‘an passé.

Le directeur financier Ross McIness a expliqué le ralentissement marqué enregistré au quatrième trimestre (+3% en rythme annuel) par un comparatif défavorable et a mis en avant une hausse de 14% entre le troisième et le quatrième trimestres.

Safran espère des succès à l‘export du Rafale après l‘annonce par l‘Inde, fin janvier, de l‘ouverture de négociations exclusives avec Dassault Aviation, qui semble avoir réactivé l‘intérêt du Brésil et des Emirats arabes unis pour l‘avion de combat français. (voir

Jean-Paul Herteman a précisé que Safran réalisait en moyenne une vingtaine de millions d‘euros de chiffre d‘affaires par unité sur le Rafale, pour lequel il fournit selon les versions des moteurs, des équipements, des systèmes de navigation et des armements.

Safran a engrangé en 2011 une croissance organique de 6,3% de son chiffre d‘affaires à 11.736 millions d‘euros et de 35% pour le résultat opérationnel courant à 1.189 millions, au-dessus de ses objectifs et en globalement en ligne avec le consensus des analystes interrogés par Reuters et donnant une marge de 10,1% contre 8,2% en 2010.

Le groupe compte verser au titre de 2011 un dividende de 0,62 euro par action - sur lequel un acompte de 0,25 euro a été payé en décembre - contre 0,50 euro pour 2010.

* Le communiqué de Safran :

link.reuters.com/cyj76s (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below