Atos vise une augmentation de sa marge opérationnelle en 2012

jeudi 23 février 2012 07h46
 

PARIS, 23 février (Reuters) - Atos a annoncé jeudi prévoir pour cette année une augmentation de sa marge opérationnelle et de son flux de trésorerie disponible, après avoir réalisé tous ses objectifs en 2011, exercice pour lequel la SSII propose de verser un dividende de 0,50 euro par action.

La société, dont les principaux concurrents sont l'américain Accenture et Capgemini, a dégagé un résultat opérationnel de 422,4 millions d'euros en 2011, soit une marge de 6,2% par rapport au chiffre d'affaires ressorti à 6.812 millions d'euros (+0,3% de croissance organique).

Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 6.785 millions, un résultat opérationnel de 401 millions et un dividende 0,54 euro par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Ces résultats interviennent après qu'Atos a finalisé l'été dernier le rachat de la division informatique SIS du conglomérat allemand, donnant naissance à une nouvelle entité qui se place dans le peloton de tête des services informatiques en Europe.

"Nous sommes désormais encore mieux positionnés pour atteindre les objectifs de 2013 avec la montée en puissance de notre programme de transformation TOP et notre nouveau projet de croissance de l'activité, eXpand. Nous envisageons une solide année en 2012", déclare le PDG d'Atos Thierry Breton, dans un communiqué.

Atos avait annoncé fin juillet qu'il relevait son objectif de marge opérationnelle pour 2011, fort de l'intégration plus rapide que prévu de SIS. (voir )

Le groupe s'attend pour cette année à une légère croissance organique de son chiffre d'affaires par rapport au proforma 2011 et vise une marge opérationnelle à 6,5% comparé à 4,8% en données proforma.

Atos a également l'ambition d'atteindre un flux de trésorerie disponible autour de 250 millions d'euros, contre 194 millions d'euros en 2011 (+36%), à la faveur d'une augmentation de la marge opérationnelle et d'un contrôle plus strict des investissements et du besoin en fonds de roulement.

Indicateur très suivi, le ratio des prises de commandes sur facturations (book-to-bill) a atteint 103%, contre un objectif supérieur à 100% pour 2011.   Suite...