LEAD 1-Schneider-Jusqu'à 17% de marge en 2014, prudence pour 2012

mercredi 22 février 2012 07h14
 

PARIS, 22 février (Reuters) - Schneider Electric s'est fixé mercredi pour objectif une marge d'Ebita ajusté pouvant aller jusqu'à 17% dans le cadre de son nouveau plan stratégique à l'horizon 2014, mais tout en prévoyant une relative stagnation de l'activité en 2012 à cause de l'Europe.

Le numéro un mondial des équipements électriques basse tension, qui présente dans le même temps "Connect", nouveau plan axé sur les services et les pays émergents, n'a pas exclu non plus une possible baisse de sa marge d'ici trois ans puisque son objectif à cet horizon va de 13% à 17%.

En 2011, le groupe a affiché une marge d'Ebita avant coûts d'acquisition et d'intégration de 14,2%, en baisse par rapport à 15,1% en 2010 - et 14,7% retraité de l'acquisition du pôle distribution d'Areva.

Schneider visait initialement pour l'année écoulée une marge de 15%, mais il avait revu à la baisse cet objectif à 14% en raison notamment de tensions inflationnistes plus fortes que prévu.

"Les incertitudes relatives à l'économie mondiale pour 2012 limitent la visibilité", a indiqué le groupe dans un communiqué. "(Schneider) s'attend à une tendance à nouveau solide dans les nouvelles économies et à une dynamique de reprise en Amérique du Nord, tandis que l'Europe de l'Ouest devrait peser sur la croissance."

Il vise ainsi cette année une croissance organique de ses ventes nulle, voire légèrement positive, et une marge d'Ebita ajustée comprise entre 14% et 15%.

L'action Schneider a clôturé mardi à 47,84 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 27 milliards d'euros. Depuis début janvier, le titre a gagné 20% environ, après avoir perdu plus de 27% sur l'ensemble de 2011. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)