CONSENSUS-Technip-Marge opérationnelle attendue à 10,4% en 2011

lundi 13 février 2012 17h01
 

 PARIS, 13 février (Reuters) - Technip.
Résultats de l'exercice 2011 (en millions d'euros).	
 Date et heure de publication : jeudi 16 février à 07h00.  	
 Conférence téléphonique avec les analystes à 9h30,
conférence de presse à 11h.   	
 Nombre d'analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S:
13 pour le résultat net part du groupe, 21 pour le résultat
opérationnel courant (Ebit), 22 pour le chiffre d'affaires.	
           	
                 NET PDG    EBIT      CA	
 Moyenne         487        697      6.690	
 Maximum         503        832      8.159	
 Minimum         464        666      6.572	
 ------------------------------------------   	
 2010 publié     418        620      6.082   	
 Variation       +16,5%     +12,4%   +10,0%   	
    	
 NOTE : Un résultat opérationnel courant de 697 millions
d'euros et un chiffre d'affaires de 6.690 millions
représenteraient une marge de 10,4% contre 10,2% en 2010.	
           	
 ACTIVITÉ : Spécialiste des équipements pétroliers et
gaziers, Technip intervient dans les infrastructures
sous-marines (Subsea), plates-formes en mer (Offshore) et
installations terrestres (Onshore).	
        	
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :  	
 - Technip a confirmé fin octobre qu'il visait pour 2011 un
taux de marge opérationnelle courante de son activité Subsea
compris entre 16,5% et 17,0%, ainsi qu'une marge de 6,5% à 7,0%
dans le secteur Onshore/Offshore.	
 - Le groupe a également réitéré fin octobre qu'il visait des
ventes globales annuelles d'environ 6.500 à 6.700 millions
d'euros pour 2011, contre 6.082 millions en 2011, tout en
relevant ses perspectives de ventes pour le Subsea à un niveau
"supérieur à 2.700 millions", contre 2.600 à 2.700 millions
auparavant.	
 	
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND :   	
 1 - Des indications sur la contribution pour 2012 de
l'américain Global Industries et sur les coûts d'intégration de
la société, dont le rachat a été finalisé fin 2011. 	
 2 - Les prévisions pour 2012, avec probablement une nouvelle
amélioration des marges. 	
 3 - Un niveau élevé de lancements de projets pétroliers et
gaziers offshore en 2012.	
	
 (Benjamin Mallet, édité par)