February 10, 2012 / 7:58 AM / in 5 years

LEAD 2-Barclays voit son objectif de rentabilité menacé

4 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice imposable de £5,9 mds au T4 (consensus: £6,1 mds

* Bénéfice de BarCap en baisse de 19% par rapport au T3

* L'objectif d'un rendement des fonds propres de 13% en 2013 remis en cause (Actualisé avec citations du DG, précisions sur les bonus, cours)

par Steve Slater

LONDRES, 10 février (Reuters) - La banque britannique Barclays a averti vendredi qu'elle pourrait mettre plus longtemps que prévu pour atteindre son objectif de rentabilité, après ses pires résultats trimestriels depuis trois ans, la crise de la dette dans la zone euro ayant pesé sur ses activités obligataires.

Son directeur général, Bob Diamond, avait fixé l'an dernier un objectif de rentabilité des capitaux propres de 13% dans le cadre d'un nouveau plan stratégique.

"Treize pour cent, cela reste tout à fait le bon objectif et c'est tout à fait réalisable, mais nous pourrions ne pas y parvenir en 2013 en raison de l'impact de l'environnement extérieur", a-t-il expliqué vendredi.

Le titre Barclays a ouvert en baisse de 1,8% à la Bourse de Londres avant de repasser dans le vert et il gagnait 1,73% après une heure d'échanges, affichant la plus forte hausse de l'indice FTSE. Au même moment, l'indice Stoxx européen des banques reculait de 0,95%.

La quatrième banque britannique par la capitalisation a précisé qu'elle avait réduit les primes de 32% dans sa filiale de banque d'investissement Barclays Capital par rapport à l'année précédente, les diverses gratifications à l'échelle de l'ensemble du groupe étant diminuées de 26%.

La question des bonus du secteur bancaire reste un sujet sensible en Grande-Bretagne, où l'économie reste fragile et le chômage historiquement élevé.

Bob Diamond, directeur général de Barclays depuis un an après une décennie à la tête de la filiale Barclays Capital (BarCap), a été pendant plusieurs années l'un des dirigeants les mieux payés du secteur en Europe et s'est vu prier de renoncer à ses bonus.

BONUS PLAFONNÉS CHEZ BARCAP

Il s'est refusé vendredi à dire s'il toucherait un bonus au titre de 2011.

La rémunération variable des 24.000 salariés de BarCap a atteint 64.000 livres en moyenne, près de quatre fois la moyenne de l'ensemble du groupe (15.200 livres). Le bonus en numéraire versé par BarCap sera plafonné à 65.000 livres cette année.

Barclays, la première des grandes banques britanniques à publier ses comptes, a fait état d'un bénéfice imposable de 5,9 milliards de livres (7,0 milliards d'euros) en 2011, en baisse de 3%. Le consensus des analystes donnait 6,1 milliards.

Le résultat trimestriel de Barclays Capital (BarCap) a diminué à 1,8 milliard de livres au quatrième trimestre, en recul de 19% sur les trois mois précédents et de près de 50% sur un an.

La chute d'activité du trading obligataire et du conseil a plombé toutes les banques fin 2011 et BarCap a plus souffert que certaines concurrentes américaines mais moins que Crédit Suisse, dont les comptes ont basculé dans le rouge au quatrième trimestre (voir ).

Sa rentabilité des capitaux propres est revenue à 5,8% sur l'année, contre 7,2% en 2010, s'éloignant ainsi de l'objectif de 13%.

Les dépréciations sur les créances douteuses ont diminué d'un tiers en 2011, à 3,8 milliards de livres, a précisé le groupe. (Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below