Rexel-Rentabilité record en 2011, forte hausse du dividende

vendredi 10 février 2012 07h43
 

* Dividende 0,65 euro

* Croissance 39% du résultat net 2011

PARIS, 10 février (Reuters) - Rexel a annoncé vendredi proposer un dividende en hausse de 62,5% à 0,65 euro par action au titre de son exercice 2011, le groupe ayant enregistré l'an dernier une rentabilité record avec notamment une croissance de 39% de son résultat net, à 319 millions d'euros.

Dans le contexte actuel d'incertitudes, Rexel s'est dit confiant sur sa capacité à continuer de dégager en 2012 une croissance organique de ses ventes hors "effet cuivre" supérieure à la croissance moyenne pondérée des PNB des pays dans lesquels le groupe opère.

"Dans ce contexte, Rexel devrait également en 2012: maintenir une marge Ebita (bénéfice avant impôt, intérêts et amortissement) à un niveau au moins égal aux 5,7% atteints en 2011, générer un flux de trésorerie disponible avant intérêts et impôts d'environ 600 millions d'euros", annonce le groupe dans un communiqué.

La marge d'Ebita a progressé de 70 points de base l'an dernier, un chiffre meilleur qu'attendu puisqu'en novembre, Rexel avait répété s'attendre pour 2011 à une hausse d'au moins 50 points de base de sa marge d'Ebita, en données comparables et ajustées. (voir )

"En 2011, Rexel a réalisé de très bonnes performances: la croissance organique a été forte, la rentabilité a atteint un plus haut historique et nous avons renforcé notre présence dans les marchés émergents tout en poursuivant le désendettement de la société", déclare dans un communiqué Jean-Charles Pauze, président du directoire de Rexel.

A fin 2011, la dette nette de la société a été réduite de 195,1 millions d'euros et s'établit à 2,078 milliards d'euros, ramenant ainsi son ratio d'endettement sur Ebitda (bénéfice avant impôt, intérêts, dépréciations et amortissement) de 3,19 à 2,4.

Le chiffre d'affaires de Rexel est ressorti en hausse de 6,3% à 12,717 milliards d'euros, porté par une croissance de 7,4% de ses activités en Amérique du nord tandis qu'en Europe l'activité de la société a crû de 4,5%.

Dans un entretien à Reuters, Jean-Charles Pauze, qui va être remplacé à la tête du groupe par Rudy Provoost, avait indiqué début janvier que Rexel était bien parti pour doubler son chiffre d'affaires dans les pays émergents entre 2010 et 2013 grâce, notamment, à la croissance externe.

Le titre, qui a cédé jeudi 0,46% à 15,25 euros, a gagné 15,5% depuis le début de l'année, permettant au groupe de dépasser les quatre milliards d'euros de capitalisation boursière. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)