CONSENSUS-BNP-Bénéfice net attendu en chute de 63% au T4

jeudi 9 février 2012 17h12
 

 PARIS, 9 février (Reuters) - BNP Paribas. 	
Prévisions de résultats consolidés du quatrième trimestre 2011. 	
Date et heure de publication: 15 février 2011, à 7h00. 	
Conférence de presse :  8h30    	
Conférence analystes : 15h30    	
     	
Nombre d'analystes interrogés par la rédaction de Reuters: 10	
     	
 (en millions d'euros, sauf indication contraire)	
     	
             RNPDG      RBE     PNB      Coûts    Risque    	
moyenne          574      2.670   9.155    -6.485    -1.564	
médiane          531      2.616   9.062    -6.491    -1.536	
plus haute       842      3.420   9.642    -6.222    -1.332    	
plus basse       262      2.245   8.871    -6.760    -1.771	
--------------------------------------------------------------	
T4 2010        1.550      3.433  10.320    -6.887    -1.162	
Variation (moyenne)    	
             -63%      -22%   -11%      -6%       +35%      	
     	
     	
 ACTIVITÉ: Première banque française par la capitalisation
boursière et deuxième capitalisation boursière bancaire de la
zone euro derrière l'espagnole Santander.	
 	
 RAPPEL DES OBJECTIFS DU GROUPE:	
 * Face à l'exacerbation de la crise de la dette au sein de
la zone euro, BNP Paribas a annoncé en septembre dernier vouloir
réduire de 10% la taille de son bilan d'ici fin 2012 et réduire
dans le même temps ses besoins de financement en dollars dans sa
banque de financement et d'investissement (BFI). (voir
 )	
 * La banque entend pour ce faire procéder à des cessions
d'actifs et arrêter certaines de ses activités de crédit
hypothécaire dans des pays comme les Pays-Bas, la Hongrie,
l'Espagne, la Suisse et la Norvège.	
 * Comme les autres établissements bancaires français, elle
entend aussi être plus sélective dans le choix ses clients de la
BFI, en privilégiant les clients stratégiques. 	
 * Dans le cadre du plan de recapitalisation du secteur
bancaire européen, BNP Paribas, qui doit renforcer ses fonds
propres à hauteur de 1,5 milliard d'euros, assure pouvoir y
parvenir par ses propres moyens, en mettant notamment en réserve
ses bénéfices. Le groupe écarte tout besoin d'appel au marché ou
d'aide publique.	
 * Dans la banque de financement et d'investissement (BFI),
BNP Paribas a prévu de supprimer près de 1.400 postes. Quelque
373 postes le seront en outre dans le métier de la gestion
d'actifs tandis que 433 postes sont menacés chez Cofinoga, sa
filiale de crédit à la consommation. ( et
 )	
 	
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND:	
 1- Sur la Grèce, les analystes s'attendent à un nouveau
provisionnement sur la dette de la République hellénique au T4,
qui aboutirait à une décote allant de 70% à 80%. En moyenne, ils
tablent sur une provision suplémentaire de 578 millions d'euros
avant impôts.	
 2- A la différence du Crédit agricole et de la
Société générale, la banque n'a pas dit si elle
renoncerait ou non au versement d'un dividende au titre de
l'exercice 2011, pour mettre en réserve plus de bénéfices et
renforcer ainsi ses fonds propres. 	
 Sur les dix analystes interrogés par Reuters, un seul table
sur l'absence de dividende. Les neuf autres anticipent un
dividende de 1,21 euro en moyenne, avec un taux de ditribution
("pay-out") compris entre 20% et 33%. L'an dernier, le dividende
avait été de 2,10 euros par action. 	
 3- Dans ses activités de banques de détail, en France et à
l'international, le marché table en moyenne sur un bénéfice
avant impôt de 1,11 milliard d'euros au T4, en hausse de 14% par
rapport à l'an dernier.	
 4- Dans la BFI, les anticipations des analystes affichent
d'importants écarts. Le pôle subira l'impact des mesures de
réduction de bilan et d'activités ainsi que les éventuelles
cessions de dettes souveraines des pays les plus fragiles de la
zone euro. En moyenne, les analystes tablent sur une perte avant
impôt de 123 millions d'euros contre un bénéfice de 1,09
milliard au T4 2010.	
 5- Le pôle Investment Solutions (gestions d'actifs,
assurance, services aux investisseurs), le résultat avant impôt
devrait ressortir en repli de près de 33% à 362 millions
d'euros.	
 	
 A la Bourse de Paris, l'action BNP Paribas a gagné 19%
depuis le début de l'année après avoir perdu 36% en 2011. Elle
surperforme légèrement l'indice bancaire européen 
(+18%%).	
 La détente sur les CDS (credit default swap) des banques
européennes a permis aux valeurs bancaires françaises d'afficher
des hausses significatives au cours des dernières semaines.	
	
 (Matthieu Protard, édité par Marc Angrand)