CONSENSUS-Total-Net ajusté attendu en hausse de 8,0% au T4

mardi 7 février 2012 17h02
 

 PARIS, 7 février (Reuters) - Total.
Résultats du quatrième trimestre 2011 (en millions d'euros).	
 Date et heure de publication : vendredi 10 février à 8h00. 	
 Conférence de presse à 8h00, conférence analystes à 15h00. 	
 Nombre d'analystes interrogés par la rédaction de Reuters :
16 	
  	
                 NET AJUSTE 	
 Moyenne         2.760      	
 Maximum         2.841      	
 Minimum         2.671      	
--------------------------- 	
 T4 2010 publié  2.556 	
 Variation       +8,0%	
 	
 Selon les prévisions de six analystes, la production est
attendue entre 2,358 et 2,400 millions de barils équivalent
pétrole par jour, contre 2,387 millions enregistrés au quatrième
trimestre 2010.	
     	
 ACTIVITÉ : Troisième compagnie pétrolière européenne par la
capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell et
BP. 	
  	
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ : 	
 * Total avait indiqué fin octobre qu'il était confiant dans
sa capacité à atteindre sa prévision d'une croissance de la
production supérieure à 3% en 2012.	
 * Après avoir mis l'accent sur ses projets dans l'amont, le
groupe a relevé fin septembre ses objectifs de croissance de
production à l'horizon 2015 et indiqué qu'il continuerait
d'augmenter son budget d'investissement au cours des prochains
exercices. (voir )	
 * Total table sur une croissance de sa production de 2,5%
par an sur la période 2010-2015 dans l'hypothèse d'un baril à
100 dollars. A 80 dollars le baril, le groupe estime même que sa
production progresserait de 3% par an sur la même période.	
 * Le pétrolier a également indiqué qu'il prévoyait 21
milliards de dollars d'investissements nets en 2011 (environ 16
milliards d'euros), dont 2,1 milliards dans l'exploration, puis
environ 23 milliards par an en moyenne sur 2012-2014.	
 	
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND : 	
 1 - Un point sur le retour à la normale de la production du
groupe en Libye.	
 2 - Un possible retour à partir de 2012 à une croissance du
dividende, resté stable depuis les 2,28 euros versés au titre de
2008.	
 3 - Des commentaires sur la restructuration du raffinage en
Europe après la décision du groupe de renoncer à vendre sa
raffinerie britannique de Lindsey faute d'acheteur. (voir
 )	
	
 (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)