Lamborghini va se lancer sur le segment du Porsche Cayenne-sces

lundi 6 février 2012 15h37
 

PARIS/BERLIN, 6 février (Reuters) - Le constructeur de voitures de sport Lamborghini va lancer un 4X4 de luxe pour tenter de surfer sur le succès du Porsche Cayenne, ont indiqué à Reuters deux sources au fait de la stratégie de la marque au taureau.

L'italien Lamborghini, qui fait aujourd'hui partie de la galaxie de marques du groupe allemand Volkswagen, a l'intention d'annoncer le nouveau véhicule en avril en présentant au salon de l'automobile de Pékin un concept car. Selon les sources, la décision définitive de réaliser le projet devrait être prise d'ici quelques mois, pour un lancement commercial en 2016.

La marque italienne renoncerait à la place au projet de berline sportive quatre portes "Estoque", présenté en 2008 mais pas encore à ce jour concrétisé.

D'ici 2015, les ventes de 4X4 de luxe sont attendues en hausse de 20% en Europe occidentale, de 30% aux Etats-Unis et de 50% en Chine, selon les estimations du cabinet d'études spécialisé IHS Automotive.

Dix ans après son lancement, le Cayenne est devenu le modèle Porsche le plus vendu, avec 59.000 exemplaires commercialisés l'an dernier au prix, pour la version Turbo la plus puissante, de 121.000 euros.

La plupart des marques de luxe ont déjà franchi le pas, ou sont sur le point de le faire, sur ce segment très rentable: le britannique Bentley, qui fait également partie du groupe VW, a annoncé l'an dernier un projet de "Sport Utility Vehicule" (SUV), autre nom pour un gros 4X4, tandis que l'italien Maserati (groupe Fiat ) a dévoilé le mois dernier le Kubang, premier 4X4 de son histoire, appelé à être assemblé à Detroit, et non pas dans son usine italienne.

Lamborghini et Bentley pourront puiser dans la banque d'organes - notamment de moteurs - du groupe VW, qui alimente déjà Audi mais aussi Porsche, dont Volkswagen a pris le contrôle en 2009.

Lamborghini, qui perd de l'argent depuis 2009 mais dont les livraisons ont bondi l'an dernier de 23% à 1.602 unités, espère profiter de l'engouement des automobilistes fortunés pour ce type de gros véhicule, au risque toutefois de déplaire aux puristes pour qui l'ADN de la marque reste la supercar de sport en fibre de carbone et aux lignes acérées, comme l'Aventador qui se négocie 313.000 euros.

"Un 4x4 pourrait être une idée sympathique, mais il faudrait qu'il soit le plus rapide du monde et qu'il ait une apparence extrême", estime Andrew Romanowski, président du plus gros club de propriétaires de Lamborghini du monde, basé à Los Angeles. "S'il ressemble, au bout du compte, à un simple BMW X5, ce serait une trahison. Les gens seraient très contrariés."

Le constructeur de voitures de sport a déjà fait une incursion sur le segment des 4x4 avec un véhicule de type "Hummer" entre 1986 et 1993. Le LM002, vendu dans de petits volumes, fut baptisé le "Rambo Lambo". (Laurence Frost et Andreas Kremer, Gilles Guillaume pour le service français, édité par)