Vicat prévoit une légère baisse de sa marge d'Ebitda au S2 2011

jeudi 2 février 2012 18h58
 

PARIS, 2 février (Reuters) - Le cimentier Vicat a annoncé jeudi s'attendre à une légère baisse de sa marge d'Ebitda sur la deuxième moitié de l'exercice écoulé en raison des turbulences politiques en Egypte.

Le groupe avait prévenu cet été que sa marge opérationnelle risquait de se tasser en 2011 par rapport au niveau de 25% enregistré en 2010. Au premier semestre de l'année dernière, cette marge a déjà reculé de 1,5 point à 22,1%.

"Par ailleurs (...) le résultat net consolidé du groupe sur l'ensemble de l'exercice tiendra compte d'une progression des frais financiers (...) et d'une charge fiscale en nette progression", a ajouté le groupe dans un communiqué, sans quantifier l'impact de ces frais et charges sur son résultat annuel, qui sera publié le 12 mars prochain.

Les frais financiers ont augmenté à cause de la hausse des taux d'intérêt et de l'endettement lié à une acquisition en Inde, tandis que l'alourdissement de la charge fiscale a résulté d'une contribution plus importante des zones où les taux d'imposition sont les plus forts, ainsi que de la baisse sensible de la contribution de l'Egypte, alors que Vicat y bénéficie d'une exemption d'impôt.

En 2011, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 12,5% à 2,26 milliards d'euros, soit une croissance de 9,6% à périmètre et taux de change constants.

Pour 2012, Vicat s'attend à une très légère baisse des ventes en volumes en France, son principal marché, mais à un environnement de prix favorable. La situation restera en revanche difficile en Italie et la visibilité limitée en Egypte.

L'action Vicat a clôturé jeudi à 46,80 euros, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 2,1 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a repris 6% environ, après avoir trébuché de près de 30% sur l'ensemble de 2011. (Gilles Guillaume, édité par Marc Angrand)