GDF Suez-L'instabilité réglementaire menace l'investissement

mercredi 1 février 2012 13h49
 

* Décisions défavorables à GDF Suez en 2011

* Possibles risques d'approvisionnement-PDG

* Pas de problème d'approvisionnement gazier lié au froid en Europe

PARIS, 1er février (Reuters) - L'instabilité réglementaire qui accompagne la crise économique et financière en Europe menace les investissements dans le secteur de l'énergie et pourrait à terme créer des problèmes d'approvisionnement, a estimé mercredi le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet.

L'énergéticien français a subi pêle-mêle en 2011 une hausse de la taxe sur la nucléaire en Belgique, un gel partiel de ses tarifs du gaz en France ou encore une nouvelle baisse des tarifs d'achat de l'électricité d'origine photovoltaïque dans l'Hexagone, autant de décisions motivées notamment par des raisons budgétaires ou de pouvoir d'achat.

"La stabilité des règles du jeu en Europe est une nécessité. Or elle n'est pas assurée aujourd'hui, c'est même l'inverse, et la remise en cause permanente des règles du jeu est assez défavorable pour l'investissement", a déclaré Gérard Mestrallet lors d'une conférence de presse.

"On constate chez beaucoup de nos collègues et confrères (...) un peu de découragement", a-t-il ajouté.

Interrogé sur d'éventuels problèmes d'approvisionnement énergétique de certains pays européens, Gérard Mestrallet a déclaré : "C'est évidemment un risque (...). Le secteur de l'électricité travaille avec des marges de réserves et certaines décisions, comme la décision allemande de fermer par anticipation des centrales, ont réduit ces marges de réserves."

  Suite...