January 30, 2012 / 7:59 AM / 5 years ago

LEAD 2-La crise fait plonger les comptes de Philips dans le rouge

4 MINUTES DE LECTURE

* Perte nette de 160 mlns d'euros au T4

* Le premier semestre 2012 sera "difficile"

* Le titre en nette baisse (Actualisé avec conférence de presse, cours de Bourse)

par Roberta Cowan

AMSTERDAM, 30 janvier (Reuters) - Les comptes de Philips Electronics sont passés dans le rouge au quatrième trimestre 2011, l'activité équipements médicaux ayant pâti des coupes budgétaires des Etats européens tandis que le ralentissement dans le secteur de la construction a pesé sur l'activité éclairage.

Le groupe néerlandais, numéro un européen de l'électronique grand public, a subi une perte nette de 160 millions sur les trois derniers mois de l'année, en raison notamment d'une perte de 272 millions subie par l'activité télévision, à comparer avec un bénéfice de 465 millions il y a un an.

En outre, Philips s'est montré prudent pour l'exercice 2012 en raison des incertitudes économiques, notamment en Europe.

Vers 13h00 GMT, le titre Philips cédait 2,7% à 15,155 euros alors que l'indice regroupant les valeurs européennes des produits de consommation courante cédait 0,4%.

Frans Van Houten, directeur général de Philips, a précisé que le groupe passerait de nouvelles charges de restructuration, sans préciser à quel titre, dans ses comptes du premier semestre 2012.

"La première moitié de 2012 sera marquée par l'impact de ces charges et, dans l'ensemble, nous sommes prudents pour la première moitié de l'année. Ce ne sera pas un semestre facile", a-t-il dit.

Il y a près de trois semaines, Philips avait préparé le terrain avec un avertissement, le deuxième de l'année, sur ses résultats du quatrième trimestre en raison de la faiblesse de ses marchés en Europe. (voir

"Nos résultats du quatrième trimestre ont été affectés par des ventes mitigées en Europe, des délais de livraison dans le segment Santé et des corrections de stocks (...) dans l'activité éclairage", a dit Frans Van Houten.

Depuis qu'il a pris les rênes du groupe en avril, Frans Van Houten a redéfini les objectifs financiers de Philips, supprimé 4.500 emplois et remplacé une bonne partie des dirigeants.

Philips réalise près de 30% de ses ventes en Europe, où celles-ci ont baissé de 5% au quatrième trimestre en raison du ralentissement économique accentué par les mesures d'austérité prises pour redresser les comptes publics.

Philips, un des trois premiers fournisseurs mondiaux d'équipements hospitaliers, a vu son activité également plombée par un renchérissement du coût des matières premières.

Frans Van Houten a aussi déclaré que la cession du segment télévision devrait intervenir au premier trimestre de cette année.

Dans l'électronique grand public, les principaux concurrents de Philips sont notamment Samsung et LG Electronics . Dans l'éclairage et les équipements de santé, le groupe néerlandais se frotte à General Electric et Siemens.

Philips a dégagé un Ebita de 503 millions d'euros au dernier trimestre de 2011, contre 913 millions un an auparavant et 504 millions attendus par les analystes financiers.

Le chiffre d'affaires sur la période a reculé de 3,4%, à 6,721 milliards d'euros (consensus 6,627 milliards). (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below