CORR-Tereos-Ebitda annuel en hausse de 26% à E752 mlns, CA +25%

jeudi 26 janvier 2012 12h21
 

(au §3, bien lire 4,4 milliards d'euros et non 4,4 millions)

PARIS, 26 janvier (Reuters) - Tereos, premier fabricant français de sucre, d'éthanol et d'amidon, a annoncé jeudi une progression de 26% de son excédent brut d'exploitation ajusté annuel, dopé par les prix élevés du sucre et des céréales.

L'Ebitda a atteint le niveau record de 752 millions d'euros sur l'exercice 2010-2011, clos le 30 septembre, donnant une marge de 17,1%, en hausse de 0,2 point sur un an.

Le chiffre d'affaires consolidé a progressé de 25% à 4,4 milliards d'euros, porté entre autres par un bond de 50% de l'activité canne au Brésil et dans l'océan Indien (Guarani et Tereos Océan Indien).

Le chiffre d'affaires de l'activité betteravière en France (Tereos France et TTD) a progressé de son côté de 10%. La campagne betteravière a été très favorable en Europe et un rendement record de 15 tonnes à l'hectare a été enregistré en France.

Dans la transformation des céréales (Tereos Syral et BENP/DVO), le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 25% alors que celui de l'activité Canne affiche un bond de 50%.

Tereos Internacional qui rassemble les activités céréalières, d'éthanol et d'amidon du groupe est coté depuis 2010 à Sao Paulo au Brésil.

En termes de perspectives, Tereos, connu notamment pour sa marque Béghin-Say, dit vouloir améliorer encore sa compétitivité en réduisant ses coûts énergétiques et en optimisant ses rendements agricoles, avec l'objectif d'atteindre 110 tonnes à l'hectare à horizon 2020, contre 96 tonnes sur la dernière saison.

"Ces progrès doivent permettre de réduire le différentiel de coût entre le sucre de betterave et le sucre de canne", explique le groupe dans un communiqué.

Dans la transformation des céréales, Tereos espère étendre son activité à deux nouvelles matières premières, le manioc et la pomme de terre, mais ausi s'implanter en Chine et au Brésil, deux marchés en forte croissance.

Enfin, dans son activité canne, Tereos entend poursuivre l'amélioration des rendements et relancer la production de canne à sucre. (Sybille de La Hamaide, Axelle du Crest pour le service français, édité par Valérie Parent et Marc Angrand)