January 25, 2012 / 9:58 AM / 6 years ago

Beiersdorf-Bénéfice en baisse moins forte que prévu

3 MINUTES DE LECTURE

FRANCFORT, 25 janvier (Reuters) - Le groupe allemand de cosmétiques Beiersdorf a publié mercredi un bénéfice d'exploitation en baisse moins forte que prévu au titre de l'exercice 2011, grâce notament à des investissements massifs dans la marque Nivea et des campagnes de publicité portées par la chanteuse Rihanna.

Après avoir perdu des parts de marché ces dernières années, Beiersdorf, qui vend aussi sous les marques La Prairie et Labello, a supprimé ses gammes non rentables, notamment dans le soin des cheveux et le maquillage.

Le bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels a reculé de 7,6% à 646 millions d'euros. Les analystes attendaient en moyenne 624 millions.

La marge d'exploitation s'est établie 11,5% pour le groupe dans son ensemble et 11,4% pour la branche consommation. Le groupe visait un objectif de 10-11%.

Le chiffre d'affaires, à 5,63 milliards d'euros, est conforme aux attentes, tandis que le bénéfice net a reculé de 20% à 259 millions d'euros.

En Bourse, l'action Beiersdorf gagne 4,66% à 45,99 euros, dans un marché en baisse de 0,18%.

Thomas Maul, analyste chez DZ Bank, se montre toutefois sceptique. "Il est difficile à dire si Beiersdorf peut rétablir la marque Nivea à son niveau antérieur. Compte tenu de cela, nous estimons injustifiée la prime de valorisation (du groupe en Bourse) par rapport à ses pairs", écrit l'analyste à ses clients.

Beiersdorf se traite à près de 22 fois son bénéfice par action anticipé selon le consensus Thomson Reuters Starmine, contre 13,4 fois pour Henkel, près de 18 fois pour L'Oréal et près de 15 fois pour Unilever .

Le cours de Bourse de Beiersdorf est soutenu par des rumeurs persistantes d'OPA, les américains Procter & Gamble et Colgate étant souvent cités dans le cas où la famille Herz souhaiterait vendre.

Mais la famille Herz et l'autre actionnaire de référence, le distributeur Tchibo, ont toujours dit qu'ils étaient dans Beiersdorf pour le long terme. Toutefois, la nomination surprise à la présidence du directoire de Stefan Heidenreich, 48 ans, est un signe d'une éventuelle impatience des actionnaires.

Stephan Heidenreich doit prendre ses fonctions en avril.

Le groupe devrait donner ses prévisions pour 2012 lors de la publication complète de ses comptes le 1er mars. Les analystes anticipent un résultat d'exploitation de 699 millions d'euros. (Victoria Bryan, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Catherine Monin)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below