LEAD 2-France Tél observe des baisses de trafic dans certains pays

lundi 23 janvier 2012 16h06
 

* Plusieurs pays, dont l'Espagne, sont concernés-Stéphane Richard, sur BFM

* La France n'est pas concernée par ces baisses de volume

* Un accord sur Orange Autriche dans les prochains jours

* Richard assure que France Tél récupère déjà des déçus de Free (Actualisé avec déclarations supplémentaires)

PARIS, 23 janvier (Reuters) - France Télécom observe depuis quelques semaines des baisses de trafic dans certains pays de la zone euro, sur fond d'incertitudes sur la conjoncture économique dans la région, a déclaré lundi son PDG Stéphane Richard, sur la radio BFM Business.

La France n'est pas concernée par ces diminutions de volume, a précisé le dirigeant de l'opérateur historique, qui est implanté dans de nombreux pays, notamment en Europe où il est présent entre autres en Autriche, en Belgique, en Espagne, en Pologne et au Royaume-Uni.

"Il y a quand même quelques pays de la zone euro, pas la France, dans lesquels on a pu assister ces dernières semaines, et c'est très rare, à une baisse des trafics", a-t-il dit en citant le cas de l'Espagne en exemple.

"C'est quand même le signe que ça va mal et assez profondément mal", a-t-il ajouté, rappelant que le secteur des télécoms présentait habituellement un profil relativement défensif, du fait notamment de la hausse constante des besoins de communication.

Stéphane Richard a par ailleurs confirmé qu'une cession des activités du groupe en Autriche était proche.   Suite...