Areva pourrait passer une charge exceptionnelle de E1 md-presse

mercredi 7 décembre 2011 21h35
 

PARIS, 7 décembre (Reuters) - Areva pourrait annoncer mardi une charge exceptionnelle de l'ordre d'un milliard d'euros, en raison de dépréciations d'actifs à l'occasion de la présentation de son plan d'action stratégique dans le contexte de l'après-Fukushima, selon Les Echos.

Cette charge, qui intervient après les provisions de 2,6 milliards inscrites depuis quatre ans sur le chantier de l'EPR finlandais, pourrait entraîner le groupe dans le rouge pour la première fois depuis 2001, précise le quotidien économique dans son édition de jeudi, sans citer ses sources.

Une porte-parole du spécialiste public du nucléaire n'a pas souhaité faire de commentaire.

Le nouveau président du directoire d'Areva, Luc Oursel, qui doit présenter mardi prochain sa nouvelle stratégie, a déclaré en octobre que le groupe pourrait décaler certains investissements pour s'adapter au contexte de l'après-Fukushima, jugeant "impératif" d'améliorer les finances du groupe public, détenu à près de 90% par l'Etat. (voir )

Areva a d'ores et déjà révisé à la baisse son scénario de croissance du marché nucléaire mondial pour tenir compte des décisions consécutives à la catastrophe nucléaire japonaise.

Le ministre de l'Industrie Eric Besson a déclaré fin novembre que suppressions de postes étaient possibles à l'étranger chez Areva, tout en réaffirmant qu'elles étaient exclues en France. (Cyril Altmeyer et James Regan, édité par Benoît van Overstraeten)