Derichebourg rassure sur sa dette, prudent sur ses perspectives

mercredi 7 décembre 2011 20h18
 

PARIS, 7 décembre (Reuters) - Derichebourg a annoncé mercredi avoir réduit sa dette de 93 millions d'euros sur l'exercice 2010-2011, répondant aux inquiétudes suscitées sur le marché par sa situation financière, mais s'est montré prudent sur ses perspectives d'activité à court terme en raison de la crise.

Le groupe de services aux entreprises et collectivités, qui a amélioré sa marge opérationnelle courant de 0,3 point à 4,7% lors de l'exercice clos en fin septembre, avait déjà réduit son endettement net de plus de 100 millions d'euros pour le ramener à 837,1 millions d'euros au 30 septembre 2010.

"Dans ces conditions, le groupe non seulement respecte ses échéances mais bénéficie en sus de conditions de financement favorables, puisqu'il améliore une nouvelle fois son ratio de levier du crédit syndiqué", précise le groupe dans un communiqué.

L'action avait pâti en début de semaine des craintes entourant sa situation financière, certains analystes soulignant les difficultés dans lesquelles se retrouverait le groupe si les prix de la ferraille venaient à se contracter. (Voir )

"Compte tenu de la détérioration progressive de l'environnement économique mondial, le groupe est prudent dans la formulation de ses perspectives à court terme, mais demeure convaincu de la qualité de ses fondamentaux", explique Derichebourg.

Le groupe dit compter sur la croissance des émergents sur ses activités de services à l'environnement et des perspectives de hausse du trafic aérien pour sa division Servisair, spécialiste des services aéroportuaires.

Derichebourg, qui a l'intention de distribuer un dividende de 0,09 euro par action au titre de l'exercice écoulé, a vu son action clôturer en hausse de 0,25% à 2,366 euros mercredi, donnant une capitalisation de quelque 400 millions. Elle a chuté de 55% depuis le début de l'année.

Voir le communiqué :

link.reuters.com/muw45s (Cyril Altmeyer, édité par Benoît Van Overstraeten)