Chute des ventes de HTC de 30% en un mois

mardi 6 décembre 2011 12h55
 

TAIPEI, 6 décembre (Reuters) - Les ventes du fabricant de téléphones taiwanais HTC ont chuté de 30% en novembre par rapport à octobre, le quatrième acteur mondial du secteur ayant des difficultés à faire face à la concurrence d'Apple et de Samsung Electronics.

HTC a annoncé mardi que le chiffre de ses ventes consolidées représentait 30,94 milliards de dollars taiwanais (1,03 milliard de dollars) en novembre contre 38,48 milliards il y a un an et 44,11 milliards en octobre 2011.

"Cela montre la volatilité du marché des appareils mobiles", a déclaré John Stand, fondateur de Strand Consult, cabinet danois spécialisé dans le secteur mobile.

Après l'entrée d'Apple en 2007 sur le marché des smartphones avec l'iPhone, les acteurs traditionnels du secteur comme Nokia et Research in Motion ont rapidement perdu du terrain. RIM a prévenu la semaine dernière qu'il n'atteindrait pas ses objectifs de bénéfices annuels (voir ).

"Les fans d'Apple veulent le dernier modèle d'iPhone. Les clients d'HTC n'ont pas la même envie pour le prochain téléphone d'HTC. Ils ont besoin de se réinventer. Il est difficile pour les consommateurs de voir ce qu'ils auront en plus s'ils achètent un nouveau téléphone HTC", a-t-il poursuivi.

HTC a averti le 23 novembre que son chiffre d'affaires n'augmenterait pas au quatrième trimestre, surprenant un marché habitué à un taux de croissance à deux, voire trois chiffres.

Le cours de l'action du groupe taiwanais a plus que triplé entre mars 2010 et avril 2011, tandis que les ventes ont quadruplé en un an et demi, les consommateurs plébiscitant ses téléphones novateurs.

Mais l'action a perdu 62% au cours des six derniers mois. Elle a clôturé mardi sur une hausse de 2,1% à 458 dollars taiwanais à la Bourse de Taiwan, avant la publication des chiffres de ventes.

La part d'HTC sur le marché des smartphones représentait 10,8% au troisième trimestre, derrière Samsung, Apple et Nokia, selon le cabinet d'études IDC.

Outre des difficultés commerciales, HTC est engagé dans des procédures judiciaires sur ses marchés clés aux Etats-Unis et en Allemagne. (Clare Jim et Tarmo Virki, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)