30 novembre 2011 / 09:59 / il y a 6 ans

LEAD 1-Laurent-Perrier brille au S1, le titre grimpe en Bourse

* Accélération des ventes au T2

* Forte hausse de la marge opérationnelle

* Prudence affichée pour le S2

par Pascale Denis

PARIS, 30 novembre (Reuters) - L'action Laurent-Perrier est en vedette mercredi matin à la Bourse de Paris après des résultats semestriels marqués par une accélération des ventes au deuxième trimestre et une forte amélioration de la marge opérationnelle.

Le propriétaire des champagnes Laurent-Perrier, Salon, Delamotte et Castellane affiche cependant sa prudence pour le second semestre, estimant que les performances du premier semestre ne doivent pas être extrapolées compte tenu d'un "environnement économique plus incertain et d'une base de comparaison moins favorable".

Laurent-Perrier a vu son chiffre d'affaires grimper de 14,8% au deuxième trimestre à 51 millions d'euros et son effet mix-prix redevenir nettement positif (+7,8%) grâce au poids accru de la marque Laurent-Perrier dans le chiffre d'affaires.

Comme nombre de ses concurrents, le groupe poursuit une stratégie de montée en gamme, misant sur son navire amiral, la marque Laurent-Perrier, qui compte pour environ 60% de son chiffre d'affaires et dont les prix oscillent entre 30 euros pour un simple Brut et 120 euros pour une cuvée prestige.

Grâce à son mix-prix positif et à la baisse des charges administratives et commerciales, la marge opérationnelle semestrielle a bondi de 9,4 points à 21,6%, un niveau qui reste toutefois inférieur au sommet de 26,5% atteint en 2007-2008, avant la crise.

Le résultat net a été triplé, à 9,49 millions d'euros.

Ces chiffres sont salués en Bourse, où le titre s'adjuge 5,8% à 69,29 euros à 10h35, alors que l'indice SBF 120 recule de 0,8% au même moment.

"Les chiffres sont excellents", commentent les analystes de CM-CIC Securities dans une note, précisant toutefois que les résultats du premier semestre restent marginaux, l'essentiel des revenus étant générés au second semestre.

"DÉFENDRE SON INDÉPENDANCE"

La bonne surprise vient, selon eux, de la hausse du chiffre d'affaires au deuxième trimestre. "Cette croissance, une des plus élevées du secteur pour cette période de l'année, est de qualité", ajoutent-ils.

Certains analystes ont revu en hausse leur objectif de cours ou leur recommandation sur la valeur.

"Après la forte baisse du titre (-35% depuis la fin juin) et cette publication qui solidifie l'année", ceux d'Oddo Securities ont relevé leur recommandation à "neutre" contre "alléger", la forte sensibilité aux cycles économiques les empêchant pour l'instant d'adopter une recommandation plus agressive.

Alors que des spéculations sont récurrentes sur une possible cession de la société par ses actionnaires familiaux, Laurent- Perrier a réaffirmé mercredi que ces derniers entendaient "défendre l'indépendance du groupe".

La famille de Nonancourt est actionnaire majoritaire de Laurent-Perrier avec 56% du capital et 70% des droits de vote. Le fonds de pension américain First Eagle Fund, deuxième actionnaire du groupe, en détient 10%.

La valorisation boursière du groupe ressort à 410 millions d'euros.

Le marché du champagne est dominé par le groupe LVMH , propriétaire de Dom Pérignon, Moët & Chandon, Veuve Clicquot, Ruinart ou Krug. Suivent les groupes Vrankel , Lanson-BCC, Pernod Ricard avec ses marques Mumm et Perrier-Jouët, et Laurent-Perrier.

* Le communiqué :

r.reuters.com/cat35s (Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below