Rio Tinto à son tour prudent sur les perspectives du secteur

lundi 28 novembre 2011 09h18
 

MELBOURNE/SYDNEY, 28 novembre (Reuters) - Le géant minier Rio Tinto a averti lundi que les marchés mondiaux des matières premières pourraient pâtir de faiblesses renouvelées en raison des inquiétudes de ses clients face à la conjoncture en Europe et aux Etats-Unis.

Les prix du minerai de fer, du cuivre et de l'aluminium ont tous chuté de plus de 20% depuis le mois d'août à mesure que les stocks de métaux s'accumulent dans les entrepôts, de la Nouvelle Orléans à Shanghai en passant par Rotterdam.

"À moyen terme je me soucie du déclin général des prix, alors que nous continuons de constater une escalade des coûts et des devises fortes en Australie et au Canada", a déclaré Tom Albanese, le directeur général de Rio Tinto, dans un exposé aux investisseurs.

Ces commentaires font écho à ceux de son concurrent BHP Billiton , qui s'est lui aussi montré plus prudent ce mois-ci sur les perspectives du marché, évoquant un accès au crédit plus difficile pour certains clients. (voir )

Tom Albanese a précisé aux journalistes que Rio Tinto ne ressentait pas encore pleinement les effets de la crise européenne, mais a exprimé ses craintes de voir celle-ci affecter la Chine, son premier marché.

"Le marché est rude en ce moment", a-t-il dit, estimant que la "reprise sans emploi" aux Etats-Unis représentait une menace de plus aux opérations mondiales de Rio Tinto.

"Je serai tout de même confiant, vu les signes montrant que la Chine ne s'oriente pas vers un atterrissage économique brutal, et c'est là la clé de la performance de Rio", a-t-il ajouté.

Il a précisé que le conseil d'administration de Rio Tinto avait à ce jour donné son feu vert à 14 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros) de projets d'investissements en 2012 - contre 12 milliards en 2011 - et que le chiffre pourrait encore augmenter.

Il a dit anticiper un maintien des prix du cuivre, du charbon et d'autres produits clés de Rio à l'exception de l'aluminium, qui s'échange actuellement autour de son plus bas depuis juillet 2010 et bien en-deçà du coût marginal de production du secteur.

Aux prix actuels, les bénéfices sous-jacents de la branche aluminium de Rio, Alcan, devraient être proches de l'équilibre dans la deuxième moitié de 2011, en nette baisse par rapport au premier semestre, a prévenu Tom Albanese.

Les analystes anticipent pour Rio Tinto un bénéfice net d'environ 16 milliards de dollars cette année. (Sonali Paul et James Regan, Natalie Huet pour le service français)