Spie-Possible baisse du carnet de commandes au S2 2012

vendredi 25 novembre 2011 13h11
 

PARIS, 25 novembre (Reuters) - Le groupe d'ingénierie électrique Spie n'observe pas d'impact de la crise sur son carnet de commandes, mais s'attend à ressentir les premiers effets du ralentissement économique après l'été prochain.

Spie, cédé au printemps par le fonds de capital-investissement PAI Partners à un consortium de financiers composé d'Axa Private Equity, de Clayton, Dubilier & Rice et de la Caisse des dépôts du Québec, pour 2,1 milliards d'euros, enregistre depuis le début de l'année une progression de son carnet de commandes de l'ordre de 10% à périmètre constant et une croissance organique de 8% de ses ventes.

"2011 est une bonne année en termes de prises de commandes et d'activité. Si cela pouvait tout le temps être ainsi, ce serait nickel, sauf qu'on se dit que cela va s'infléchir", a déclaré à Reuters Gauthier Louette, PDG de Spie.

"On ne l'observe pas encore aujourd'hui, mais on a du mal à imaginer que le contexte économique et financier global ne finisse pas par avoir un impact sur notre activité", a-t-il ajouté. "On s'embarque dans 2012 avec un bon niveau de carnet de commandes, je pense que l'inflexion ne va pas être ressentie avant la deuxième moitié de l'année."

Spie estime que les entreprises ayant moins de stocks qu'en 2008, le ralentissement devrait être moins violent. Le groupe, qui a remporté en France le contrat de la pose et de la maintenance des radars pédagogiques, après celui des radars automatiques, entend également poursuivre ses acquisitions pour se développer hors de l'Hexagone, qui pesait encore 62% du chiffre d'affaires en 2010, et notamment en Scandinavie et en Allemagne. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)