RPT-Thomas Cook s'effondre en Bourse après le report de ses résultats

mardi 22 novembre 2011 09h45
 

LONDRES, 22 novembre (Reuters) - L'action Thomas Cook chutait de plus de 50% dans les premiers échanges à la Bourse de Londres mardi après le report de la publication des résultats du groupe et la réouverture des discussions avec les banques de ses conditions de prêts.

Vers 8h40 GMT, le titre du numéro deux européen du tourisme plongeait de 55,22% à 18,41 pence. Cela porte le recul de la valeur depuis le début de l'année à plus de 90%.

Cette chute boursière s'explique notamment par trois avertissements sur résultats lancés par le groupe britannique en un peu plus d'un an, le dernier en date remontant au 12 juillet. (voir

Thomas Cook, qui a limogé son directeur général en août, a déclaré que la publication de ses résultats annuels, initialement prévue jeudi, n'interviendrait pas avant la conclusion des discussions avec les banques.

Le 21 octobre, le groupe avait pourtant annoncé un accord avec ses créanciers portant à la fois sur une flexibilité financière accrue et sur un nouveau prêt à court terme en prévision du traditionnel point bas saisonnier de trésorerie. Ce jour-là, le titre avait d'ailleurs rebondi de plus de 13%.

Mardi, Thomas Cook a dit avoir entamé de nouveaux pourparlers avec les banques sur ses conditions de financement en raison d'une nouvelle détérioration de ses positions en termes trésorerie et d'activité commerciale.

"L'entreprise est en discussions avec ses principales banques créancières en lien avec ses facilités de crédit durant le creux saisonnier de liquidités caractérisant l'activité", souligne Thomas Cook dans un communiqué.

"Alors que l'entreprise reste en mesure de respecter ses engagements financiers, elle souhaite conclure un accord avec ses créanciers lui permettant des ajustements susceptibles d'améliorer sa résistance à une éventuelle persistance des conditions d'activité difficiles."

Le groupe ajoute que son résultat opérationnel annuel devrait être conforme à l'objectif précédemment annoncé.

En juillet, il avait annoncé anticiper pour 2010-2011 un bénéfice d'exploitation annuel de 320 millions de livres (364 millions d'euros), contre 362,2 millions de livres en 2009-2010. (Matt Scuffham, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)