November 21, 2011 / 12:33 PM / 6 years ago

LEAD 1-Ahold veut accélérer sa croissance pour attirer l'investisseur

5 MINUTES DE LECTURE

* Le distributeur néerlandais veut tripler ses ventes en ligne

* Prévoit un développement important en Belgique

* Le titre baisse moins que le secteur (Actualisé avec commentaires, cours de Bourse)

par Mark Potter

LONDRES, 21 novembre (Reuters) - Ahold a annoncé lundi une série de mesures pour accélérer sa croissance, de nouvelles suppressions de coûts et un coup de pouce au dividende, le distributeur néerlandais espérant ainsi convaincre les investisseurs de la solidité de son modèle.

Alors que le groupe a enregistré de meilleures performances commerciales que ses rivaux au cours des derniers trimestres, le titre Ahold se traite à une décote par rapport à un bon nombre d'autres noms du secteur, dont Tesco et Carrefour , en raison du sentiment que l'entreprise est trop exposée à des marchés en faible croissance.

Vers 12h20 GMT, l'action Ahold résistait toutefois mieux que le reste du secteur à la déroute des places boursières, avec un recul de 0,59% à 9,38 euros, contre une baisse de 1,77% de l'indice S&P de la distribution.

Bank of America Merrill-Lynch a qualifié le plan d'Ahold d'audacieux tout en se demandant s'il ne risquait pas de peser sur la rentabilité du groupe.

Ahold, propriétaire de la première chaîne de supermarchés des Pays-Bas Albert Heijn, réalise quelque 60% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, avec les enseignes Stop & Shop, Giant-Landover et Giant-Carlisle.

La société a publié la semaine dernière des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, avec une hausse de 5% de son bénéfice, l'augmentation des prix alimentaires et des gains de parts de marché ayant dopé ses ventes, malgré des conditions de marché difficiles. (voir )

Parmi les mesures figurant dans une présentation aux investisseurs, le groupe entend notamment tripler ses ventes en ligne, à 1,5 milliard d'euros, et ouvrir au moins 150 magasins de proximité sur les cinq prochaines années.

Expasnsion en Belgique

"Les gens font leurs courses partout et à tout moment et nous devons avoir des réponses (à ces habitudes de consommation) que ce soit en ligne, dans des magasins de proximité ou dans les gares ferroviaires", a déclaré Dick Boer, directeur général d'Ahold, lors d'une conférence téléphonique.

(...) Avec nos supermarchés, nous possédons le bon actif. Nous ne sommes pas dans des hypermarchés et autres choses qui sont à difficiles à gérer de nos jours."

Ahold veut ouvrir au moins 50 supermarchés en Belgique après les résultats de deux magasins tests déjà mis sur pied dans le pays.

Le distributeur, qui dispose d'une trésorerie de plus de deux milliards d'euros, a également dit qu'il continuerait d'examiner des opportunités d'acquisition dans les pays où il est déjà présent et au-delà.

Ahold pense également que de nouvelles initiatives en matière de fidélisation des clients devraient ajouter entre un et deux points de pourcentage à la croissance organique.

Le groupe entend augmenter la part des produits vendus sous sa propre marque, qui génèrent des marges plus élevées, dans son chiffre d'affaire total, avec notamment un objectif de 40% des ventes aux Etats-Unis.

Ahold a identifié 350 millions d'euros d'économies de coûts supplémentaires, qui seront mises en oeuvre sur les trois années à venir, et se fixe désormais un objectif de taux de distribution du dividende représentant 40% à 50% du bénéfice net normalisé contre une fourchette précédent de 30% à 40%. (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below