Les régulateurs UE chiffrent l'exposition des banques à la dette

mercredi 16 novembre 2011 17h33
 

FRANCFORT/BRUXELLES, 16 novembre (Reuters) - Les régulateurs financiers européens demandent actuellement aux banques davantage de détails sur leur exposition aux dettes souveraines afin d'évaluer leur solidité face aux turbulences sur les marchés obligataires, a-t-on appris mercredi de source proche de l'opération.

L'enquête, menée par l'Autorité bancaire européenne (ABE) auprès de 70 grandes banques de l'Union, vise à dresser l'inventaire de leurs obligations d'Etat à la fin du mois de septembre, en vue de déterminer leurs besoins en fonds propres.

Ce "trou" en capitaux devait initialement être connu cette semaine mais la collecte d'informations a pris du retard et il faudra probablement atteindre la fin du mois pour en connaître le montant exact, précise une source proche du dossier.

Les marchés anticipent un chiffre d'environ 100 milliards d'euros.

La recapitalisation des banques européennes devait leur permettre de regagner la confiance des marchés, mais le flou entourant les types de capitaux qu'elles peuvent utiliser pour renforcer leur bilan a plombé le processus. Et pendant ce temps, la crise de la dette menace de leur faire essuyer de nouvelles pertes et donc de les fragiliser davantage.

L'Union européenne a durci sa réglementation financière mardi en adoptant un cadre plus étroit sur les ventes à découvert et en proposant de nouvelles règles pour les agences de notation.

Le Commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier, a quant à lui annoncé pour les semaines à venir une "boîte à outils" anti-crise pour le secteur bancaire. (voir ) (Alexander Hübner et John O'Donnell, Natalie Huet pour le service français, édité par Marc Angrand)