Generali prudent sur son objectif 2011 après neuf mois moroses

vendredi 11 novembre 2011 16h48
 

MILAN, 11 novembre (Reuters) - Generali, troisième assureur européen, a fait état vendredi d'une chute de 37% de son bénéfice net sur neuf mois, sous le coup de pertes sur ses titres de dette grecque et ses investissements en Bourse.

Le groupe, qui a dû essuyer des dépréciations de 824 millions d'euros, dont 329 millions sur ses seules obligations grecques, anticipe désormais pour l'ensemble de son exercice fiscal un résultat opérationnel dans le bas de la fourchette de 4,0-4,7 milliards d'euros annoncée précédemment.

Son bénéfice net sur les neuf premiers mois de l'exercice est ressorti à 825 millions d'euros, contre 840 millions escomptés par les analystes interrogés par Reuters.

Le bénéfice d'exploitation sur la période est lui conforme aux attentes, en recul de 1% à 3,1 milliards d'euros.

Le groupe pâtit d'une activité d'assurance-vie plombée par les turbulences des marchés financiers et qui éclipse une performance autrement solide dans l'assurance non-vie.

A la fin du mois de juin, Generali détenait 50,9 milliards d'euros de dette souveraine italienne, l'une des plus fortes expositions parmi les établissements financiers de la péninsule.

Son ratio de solvabilité a reculé à 118% contre 132% à la fin de l'année 2010.

L'action Generali gagnait 2,8% à 15h20 GMT, alors que l'indice Stoxx européen de l'assurance gagnait 3,45%.

Plus tôt dans la journée, le numéro un européen Allianz a dévoilé un bénéfice net trimestriel nettement inférieur aux attentes, plombé lui aussi par les turbulences des marchés financiers. (voir ) (Nigel Tutt, Natalie Huet pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)