ENCADRE-Amundi subit une forte décollecte sur le monétaire

jeudi 10 novembre 2011 17h47
 

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Amundi a subi sur les neuf premiers mois de l'année une forte décollecte sur ses fonds monétaires, partiellement compensée par l'épargne d'entreprise et les investisseurs institutionnels, montrent les chiffres publiés jeudi par Crédit agricole lors de ses résultats trimestriels.

Crédit agricole détient 75% de la société de gestion.

Sur la période janvier-septembre, la décollecte dans les réseaux et les distributeurs tiers a atteint 16,2 milliards d'euros, dont 8,1 milliards d'euros sur les OPCVM monétaires, tandis que les rachats se sont élevés à 6,5 milliards d'euros, dont 7,2 milliards d'euros sur le monétaire, pour le segment corporate.

La collecte sur les institutionnels (+7,7 milliards d'euros), tirée notamment par les fonds souverains, et celle record de 3,4 milliards d'euros sur le segment de l'épargne d'entreprise ont toutefois permis de compenser partiellement la décollecte de 15,3 milliards d'euros sur le monétaire.

"Par ailleurs, l'effet marché et change sur les encours s'élève à -19,3 milliards d'euros, en lien avec l'évolution des marchés depuis le début de l'année", souligne Crédit agricole dans un communiqué.

Conséquence, Amundi a vu ses encours passer de 710,3 milliards d'euros en fin d'année dernière à 679,4 milliards à fin septembre. Sur un an, le montant des actifs gérés de la société de gestion a diminué de 4,3%.

Par rapport à septembre 2010, l'ensemble du pôle gestion d'actifs, assurance et banque privée de la banque verte a mieux résisté avec des encours en baisse de 2,3%, à 1.026 milliards d'euros, l'assurance-vie (+2,9%) ayant notamment permis de limiter l'hémorragie en gestion d'actifs.

Sur les neuf premiers mois de 2011, Crédit agricole a collecté 6,8 milliards d'euros, avec une collecte nette positive de 3,3 milliards d'euros dans l'assurance-vie.

  Suite...