LEAD 1-L'Oréal sous-performe en Bourse, les perspectives déçoivent

mardi 8 novembre 2011 10h26
 

* Crédit suisse reste à la vente, abaisse ses estimations

* CS et Nomura jugent élevée la prime dont bénéficie le titre

PARIS, 8 novembre (Reuters) - L'action L'Oréal sous-performe le marché parisien mardi matin au lendemain de la publication de perspectives jugées décevantes pour le quatrième trimestre et malgré une croissance toujours solide de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Le numéro un mondial des cosmétiques a annoncé mardi qu'il était parvenu à maintenir un rythme de croissance soutenu au 3e trimestre mais prévenu qu'elle resterait du même ordre au 4e trimestre (voir ).

"Les perspectives du T4 sont décevantes", estime Crédit suisse, qui réitère son opinion "sous-performance" avec un objectif de cours à 79 euros. CS révise en baisse d'environ 1% ses estimations de bénéfice par action 2011 et ramène de 6,1% à 5,5% son estimation de croissance organique.

"Si nous pensons que L'Oréal continuera à croître mieux que le marché (des cosmétiques), le rythme de cette surperformance ralentit et le groupe semble s'installer sur un rythme de croissance de l'ordre de 5%", dit le broker dans une note.

Nomura reste à alléger et souligne que "le troisième trimestre meilleur qu'attendu ne compense pas la prudence des perspectives du T4".

Comme Crédit suisse, Nomura relève que le titre (hors participation dans Sanofi) se traite à 17 fois le bénéfice 2012, soit avec une prime de quelque 11% par rapport à la moyenne du secteur.

Pour Crédit suisse la performance financière de L'Oréal n'est pas meilleure que celles de plusieure acteurs du secteur qui se traitent en moyenne 15,5 fois le bénéfice 2012.

UBS reste à l'achat avec un objectif de cours à 84 euros, estimant que le "T3 2011 est plus rassurant qu'attendu (...) et constitue un coussin confortable pour le T4".

Vers 10h25, L'Oréal, qui a ouvert en baisse de plus de 1%, avance de 0,65% à 77,86 euros tandis que le CAC 40 prend 1,59%. (Raoul Sachs, édité par Marc Angrand)