LEAD 1-Eutelsat mise sur une accélération au 2e semestre

jeudi 3 novembre 2011 19h15
 

* Un T1 pénalisé "ponctuellement" par un manque de capacités-DG

* Un "retour à la normale" avec l'entrée en service de nouveaux satellites

* Objectifs annuels et de moyen terme confirmés (Actualisé avec interview des dirigeants, précisions)

PARIS, 3 novembre - Eutelsat mise sur la montée en force des deux satellites qu'il a récemment lancés pour repartir de l'avant et atteindre ses objectifs annuels, un manque de capacités ayant amputé sa croissance au premier trimestre.

Le groupe, qui dispose d'une bonne visibilité grâce aux contrats de longue durée propres à son métier, a confirmé viser pour 2011-2012 un chiffre d'affaires supérieur à 1,235 milliard d'euros et un Ebitda de plus de 955 millions (marge de 77,3%).

"Nous avions annoncé que début 2011-2012 serait une période de transition", a expliqué à Reuters son directeur général, Michel de Rosen, qui prévoit une accélération de la croissance au second semestre.

L'entreprise, dont les concurrents sont notamment le luxembourgeois SES (SESFd.PA: Cotation) SESFd.LU et l'américain Intelsat, a fait état pour le premier trimestre 2011-2012 d'une croissance de ses revenus de 3,4%, à 295,4 millions d'euros, qui marque un ralentissement par rapport aux 11,5% enregistrés sur l'ensemble de l'exercice précédent.

Eutelsat fait ainsi les frais de la perte d'un satellite baptisé W3B, juste après son lancement en octobre 2010, alors même que l'opérateur est confronté à un taux d'occupation de sa flotte plus élevé qu'à l'accoutumée, sur fond de forte demande.

"Le fait d'avoir perdu un satellite ne nous a pas fait plonger. Ça n'a fait que ralentir un peu notre marche vers l'avant", a estimé le directeur général, qui rappelle qu'il faut environ 30 mois pour construire un satellite, l'espérance de vie de l'appareil étant ensuite d'une quinzaine d'années.   Suite...