Bolloré tient la cadence au T3 et se veut confiant pour le 2e semestre

jeudi 3 novembre 2011 19h40
 

PARIS, 3 novembre (Reuters) - Bolloré anticipe un deuxième semestre dans la lignée des six premiers mois de l'année, marqués par une croissance à deux chiffres des ventes.

Le groupe dirigé par Vincent Bolloré affiche sur les neuf premiers mois de l'année une croissance de 12% de ses revenus en dépit de la crise politique en Côte d'Ivoire qui a pénalisé son activité de transport et logistique au premier semestre.

"L'orientation actuelle de l'ensemble des activités du groupe devrait lui permettre d'enregistrer des performances en ligne avec celles du premier semestre 2011", indique l'entreprise dans un communiqué.

Sur les six premiers mois de l'année, Bolloré avait dégagé un résultat opérationnel en progression de 17% à 134 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en progression de 13% à données comparables.

Le groupe a notamment profité au troisième trimestre de la "forte progression" des recettes publicitaires de son pôle médias constitué des chaînes Direct 8 et Direct Star et du quotidien gratuit Direct Matin.

Bolloré a cependant créé la surprise en septembre en annonçant son désengagement partiel de la télévision avec le projet de cession de ses deux chaînes gratuites au groupe de télévision payante Canal+ . (voir )

En plus d'une belle opération financière, le groupe industriel diversifié se donne ainsi les coudées franches pour mener à bien ses projets dans le véhicule électrique pour lesquels l'heure de vérité a sonné.

Equipées des batteries Bolloré, les premières voitures "Autolib" ont effet fait leur apparition dans les rues parisiennes cet automne, servant de test avant le déploiement du dispositif francilien d'autopartage prévu le mois prochain.

"Le démarrage officiel début décembre prévoit le déploiement de 250 stations et de 250 voitures électriques dans un premier temps avant une montée progressive à environ 1.000 stations et 3.000 voitures électriques", rappelle la société dans son communiqué.   Suite...