LEAD 1-NYSE Euronext-La CE n'est pas trop exigeante-DG

jeudi 3 novembre 2011 16h48
 

* La logique d'une alliance reste pertinente-Niederauer

* Nouvelle réunion avec la CE mardi - source

* Bénéfice net en hausse de 54% à $186 mlns

* Le C.A. progresse de 20% à $1,3 md (Actualisé avec détails sur l'avancée du projet de fusion)

par Luke Jeffs et Jonathan Spicer

3 novembre (Reuters) - Les autorités européennes n'ont pas encore réclamé à Nyse Euronext et à Deutsche Börse (DB1Gn.DE: Cotation) des concessions que les intéressés jugeraient inacceptables pour pouvoir sceller leur fusion, a déclaré jeudi celui qui dirigera en principe la nouvelle entité.

Le directeur général de Nyse Euronext Duncan Niederauer a rencontré la Commission européenne la semaine dernière pour plaider la cause de cette alliance, qui soulève quelques soucis de concurrence.

Des sources proches du dossier avaient dit le mois dernier à Reuters que la CE examinerait seulement les transactions sur dérivés réalisées par l'intermédiaire d'un marché réglementé et non pas l'ensemble du marché des dérivés négociés de gré à gré (OTC). (voir )

Les deux places ont défendu leur rapprochement de 6,5 milliards d'euros auprès de la CE lors d'une réunion à huis clos la semaine dernière, arguant que l'exécutif européen devait l'examiner en termes d'impact sur le marché OTC et non pas seulement sur le segment réglementé qui est plus petit.   Suite...