November 2, 2011 / 3:39 PM / 6 years ago

France-Les résultats de la CDC menacés par la Bourse

4 MINUTES DE LECTURE

PARIS, 2 novembre (Reuters) - La Caisse des dépôts (CDC) a déclaré mercredi qu'elle devrait passer des provisions pour compenser la chute de la valeur de son portefeuille boursier si les marchés financiers ne se redressaient pas d'ici la fin de l'année.

Le résultat net part du groupe de l'établissement financier public, investisseur institutionnel majeur des grandes entreprises françaises, a reculé de 24% à 1,174 milliard d'euros pour le premier semestre 2011.

Il a prévenu que la baisse de son résultat pourrait s'accélérer durant la seconde moitié de l'année.

"Les résultats du premier semestre ne préjugent pas du résultat annuel, compte tenu de l'évolution du contexte économique et financier survenue au deuxième semestre" a déclaré dans un communiqué Augustin de Romanet, le directeur général de la CDC.

Ce dernier avait déjà indiqué début septembre que le bénéfice net 2011 seraient en baisse par rapport aux 2,151 milliards d'euros obtenus en 2010.

"L'Etablissement public, en tant qu'investisseur de long terme, détient un portefeuille important de sociétés cotées et la diminution de la valeur du portefeuille entraînerait alors l'enregistrement de provisions dans le compte de résultat", a expliqué la CDC dans son communiqué.

La Caisse des dépôts avait accusé une perte nette de 1,47 milliard d'euros en 2008 en raison de la crise financière qui avait entraîné de lourdes dépréciations.

En baisse d'environ 20% depuis le début de 2011, le CAC 40 a particulièrement fléchi depuis juillet.

La CDC note que la conjoncture s'est particulièrement dégradée au troisième trimestre avec l'abaissement de la notation de la dette américaine, l'exacerbation de la crise de la dette souveraine de la zone euro et la révision à la baisse de la croissance aux Etats-Unis et en Europe.

Dexia , la banque franco-belge en cours de démantèlement, a pesé sur les résultats de la CDC au premier semestre avec une contribution négative de 347 millions d'euros. La CDC possède une participation de 17,7% dans Dexia.

Cette dernière a été recapitalisée au prix de 9,90 euros par action en 2008 par les pouvoirs publics français, belges et luxembourgeois. Le titre ne vaut plus qu'environ 0,50 euro par action.

La CDC a également subi au premier semestre les effets de la crise avec le premier plan de soutien de la Grèce qui lui a coûté 84 millions d'euros via la dépréciation de ses obligations de l'Etat grec.

Le relèvement de l'aide du secteur privé à la Grèce devrait encore avoir un impact négatif au cours du second semestre. (Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below