LEAD 2-Paris demande aux banques de se renforcer sans couper le crédit

mercredi 2 novembre 2011 16h47
 

* Les banques ont confirmé viser 9% de fonds propres durs d'ici juin

* Elles n'auront pas besoin d'argent public, redit Fillon

* Les banques promettent une baisse "significative" des bonus en 2011

* Une large part des bénéfices seront mis en réserve

* L'évolution du crédit bancaire aux entreprises suivie de près (Actualisé avec communiqué de la FBF)

PARIS, 2 novembre (Reuters) - Le gouvernement français a demandé mercredi aux banques de s'attaquer prioritairement au renforcement de leurs fonds propres pour faire face à la crise de la dette en zone euro, quitte à réduire dividendes et bonus, mais tout en maintenant la dynamique du crédit aux entreprises.

A l'issue d'une réunion en fin de matinée avec le Premier ministre François Fillon, les dirigeants des principales banques françaises se sont engagés à réduire de manière "significative" les bonus qui seront versés en 2011 et à mettre en réserve une large part de leurs bénéfices pour se recapitaliser.

Les banques françaises "poursuivront une politique de distribution raisonnable et modérée comme elles l'ont fait par le passé en mettant en réserve une très large part de leurs bénéfices", fait savoir la Fédération bancaire française dans un communiqué.

Les dirigeants européens sont convenus la semaine dernière que les banques devraient afficher d'ici juin prochain un ratio de fonds propres "durs" (Core Tier 1) de 9%, ce qui implique pour nombre d'entre elles une recapitalisation.   Suite...